parution 12 octobre 2018  éditeur Ankama  collection Label 619
 Public ado / adulte  Thème Aventure - Action, Adaptation

Sons of anarchy T6

Le club de Clay doit prendre une lourde décision qui va changer leur avenir : doivent-ils s'allier aux Irlandais ? Un opus toujours aussi efficace qui revient sur un des gangs les plus dangereux de la série télévisée : l'IRA !


 Sons of anarchy T6, comics chez Ankama de Ferrier, Bergara, Little, Infante
  • Notre note Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Blue Star Blue Star Blue Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Ankama édition 2018

L'histoire :

Le club de Samcro est en pleine réunion et le sujet du jour est important. En effet, Clay propose un nouveau marché à ses amis, mais c'est du très lourd et pas forcément du velours : de la vente d'armes venant de l'IRA. Aussitôt, le sujet divise et fait réagir. Jax s'inquiète des conséquences sur Charming : ils ne sont plus assez nombreux pour assurer leur défense, d'autant que Opie est parti pour pleurer la mort de sa femme. Chib est aussi contre, car il déteste les Irlandais et sait très bien que ce genre d'association peut coûter cher à long terme. Pourtant, Tig trouve que c'est une bonne idée, d'autant que ça relancerait tout le business. Clay procède à un vote et le projet est accepté. Pendant ce temps, Opie s'éloigne de plus en plus et roule dans la campagne à toutes trombes. Il finit par s'arrêter à un endroit qu'il connaît bien : une scierie où il avait déjà travaillé sous un faux nom. Il demande à nouveau à reprendre le job, même s'il sait qu'il sera mal payé. Il a simplement besoin d'une occupation et de vivre sous un toit. Le patron le reprend et lui permet de s'installer dans une caravane vide. Opie est rassuré : il est désormais loin de tout problème et de toute histoire tordue. Pouvait-il se douter qu'il allait au devant de gros ennuis ?

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

C'est devenu à la mode aujourd'hui : les séries télévisées adaptent régulièrement les comics, tout en proposant d'autres histoires inédites. Par exemple, à moins d'avoir vécu les dernières années sur la lune, tout le monde connaît Walking Dead. Mais il y a également la série Preacher et les autres adaptations de super héros. Sons of anarchy a la particularité de faire ce schéma en sens inverse : le comics reprend la série télévisée pour apporter de nouvelles intrigues. La série comics reprend ainsi les premiers épisodes, ceux où Clay est toujours le chef de Samcro. Dans cet opus, les Irlandais font leur apparition. Personnages bien connus des fans de la série, ces violents trafiquants d'armes vont secouer Charming et bousculer le business ! L'intrigue explique alors comment nos motards vont commercer avec les puissants Irlandais. Evidemment, et comme souvent, ce n'est pas aussi simple que prévu. L'adaptation comics est toujours de grande qualité et fidèle à la série mère. Les fans retrouveront leurs héros mal rasés préférés, les manipulations mafieuses, les fusillades, les exécutions ou le suspense insoutenable. Ça cogne, ça saigne et ça canarde dans tous les sens. Le ton est toujours délicieusement violent et sans état d'âme. Matias Bergara offre en plus un visuel de qualité avec des portraits étonnamment ressemblants et un style très vivant et expressif. On regrettera juste que ce soit toujours très court. Plus court encore qu'un épisode télé. Holy shit !

voir la fiche officielle ISBN 9791033505518