parution 03 janvier 2018  éditeur Delcourt  collection Contrebande
 Public ado / adulte  Thème Aventure - Action, Super-héros

Bad Ass

Jack goes to hell

Perdant sa chance, Jack Parks meurt lors d'une mission. Ce n'est pourtant pas la fin pour cet assassin qui va tout faire depuis les enfers pour s'en extirper au plus vite. Un one-shot consacré à Dead End fort plaisant !


Bad Ass : Jack goes to hell (0), comics chez Delcourt de Hanna, Redec, Bessadi, Georges
  • Notre note Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Blue Star Blue Star Blue Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

L'histoire :

Jack Parks est allongé sur un canapé, en train de zapper. Il s'ennuie ferme et décide donc d'appeler son agent, celui qui lui refile diverses missions. Ce dernier est en pleine partie intensive de jeu de rôle en ligne lorsqu'il finit par lui trouver une petite tâche. Jack ne perd donc pas un instant et vient saluer celle avec qui il avait passer la nuit. Après un dernier au-revoir, celui-ci s'en va, sans se rendre compte que la belle n'était autre que la Faucheuse... Une fois sur place, Jack passe très rapidement un mauvais quart d'heure. Sa chance habituelle ne fonctionne plus et un des sbires du yakuza lui plante même son katana dans le bras. Jack prend alors la tangente et file à toute vitesse. Seulement, il marche sur le lacet d'une de ses chaussures puis essuie une rafale de balles. Jack se voit soudain allongé et se vidant de son sang. Celui qui se fait surnommé dans le milieu Dead End est en train de mourir. Son âme est même conduite dans une salle d'attente où patientent de nombreuses autres personnes décédées accidentellement ou non. Après une longue attente, il finit par découvrir de quoi sa mort sera faite...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

La collection Comics Fabric des éditions Delcourt avait pour but de lancer des séries au format comics qui étaient réalisées par des artistes français. Elle a ainsi permis de découvrir deux séries très réussies avec le Fox Boy de Laurent Lefeuvre et Bad Ass du duo Herik Hanna - Bruno Bessadi. Alors que cette dernière s'est achevée avec son quatrième tome, le scénariste avait semble t-il l'envie de raconter encore quelques histoires concernant ses personnages. C'est ainsi que plusieurs one-shots ont été mis en chantier dont le premier, Jack goes to hell, est à découvrir à présent. L'histoire met en avant Jack Parks, alias Dead End, un criminel connu pour avoir une chance gigantesque mais qui va perdre ce pouvoir et mourir ! Le héros va déambuler dans les enfers et chercher un moyen de pouvoir revenir parmi les vivants. On retrouve dès les premières pages de l'album ce qui nous plaisait dans la série principale, à savoir un humour omniprésent, et un rythme des plus dynamiques. Certaines scènes sont très réussies, la salle d'attente ou la poursuite façon Mad Max, et l'on replonge aussi facilement qu'avec plaisir dans l'univers de Bad Ass. Le seul reproche au niveau narratif viendra peut être des dialogues un peu trop présents par moment, mais rien de préjudiciable non plus. Nous noterons toutefois une vraie différence au niveau des dessins puisque le dessinateur Bruno Bessadi et Gaétan Georges le coloriste se chargent uniquement de la couverture (très chouette, au passage !). C'est Redec qui a la lourde charge de reprendre le flambeau et il y parvient bien. Son style s'adapte bien à un autre registre que celui sur lequel nous l'avions découvert (Blind Dog Rhapsody), même si on pourrait reprocher un manque de détails au niveau des décors. Petite chose amusante, un des personnages de sa précédente série truste les pages de ce one-shot, formant une sorte d'univers cohérent entre les titres scénarisés tous les deux par Herik Hanna. Jack goes to hell est un bon divertissement qui poursuit l'expérience heureuse qu'était Bad Ass.

voir la fiche officielle ISBN 9782756080581