parution 08 août 2018  éditeur Delcourt  collection Contrebande
 Public ado / adulte  Thème Aventure - Action, Fantastique - Etrange, Heroic-fantasy Independant

Birthright T6

Paternité

Mickey, aidé de sa famille, parviendra-t'il à repousser le Sans Esprit qu'il abrite, dont le rôle est de le conduire à faire de lui le vassal du Mal ? Avant-dernier volume de la série, qui tire excessivement en longueur et vire au mélodrame caricatural.


 Birthright T6 : Paternité (0), comics chez Delcourt de Williamson, Bressan, Lucas
  • Notre note Blue Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Blue Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Delcourt édition 2018

L'histoire :

Pour Aaron et Wendy, la vie a basculé le jour où Mikey, leur gosse, a disparu alors qu'il jouait non loin de la forêt. Et rien n'est foncièrement allé mieux, quand, presqu'un an jour pour jour, un homme à l'apparence d'un colosse tout droit sorti de "Donjons & Dragons" leur a été présenté par la Police comme prétendant être leur enfant ! Peu à peu, l'inimaginable prend du sens : Mikey a vécu dans une autre dimension, dans un autre monde: Terrenos, dont il a fini par être l'élu. Son destin est de vaincre un démon qui y règne : le Roi Lore. Mais ce qui explique qu'il est revenu sur Terre semble plus complexe que les apparences portent à croire. Mickey est en réalité envahi par le Sans-Esprit, incarnation des souhaits du Roi Lore de faire fusionner les deux mondes, à moins que cela ne soit de détruire notre monde. Les mages de notre planète, Sameal en tête, qui n'est autre que le grand-père de Mickey, se liguent pour éviter l'apocalypse qui pourrait advenir. Le corps de Mickey est désormais emprisonné dans une sorte de cercueil et Sameal ne cesse de dialoguer, sur un plan psychique, avec le guerrier de Terrenos. Mais les autorités de la NSA sont à leurs trousses...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Si le début de la série partait fort, offrant une narration qui préservait le mystère et introduisait autant de rythme que d'action, on ne peut que constater que le récit tire excessivement en longueur. C'est exactement le même sentiment qu'on avait eu avec Ghosted, une autre série dans laquelle Joshua Williamson jouait avec les stéréotypes du fantastique (façon ésotérique) et du polar. Cette fois-ci, on est plutôt dans le registre de l'Heroic-Fantasy et de la dramaturgie (celle d'une famille brisée puis unifiée dans la lutte pour retrouver leur fils et sa «vraie» personnalité), avec également un grand méchant démon. Oui mais voilà, quand on a goûté à Hellblazer, par exemple, on peut avoir tendance à devenir à minima exigeant. Et la perte brutale de l'intérêt de ces épisodes #26 à #30 tient à l'absence de surprises. Un assaut militaire qui assure le spectacle, des dialogues qui virent au mélo et le résultat vire aussi à la sauce qui commence à sentir le tourné. Ce qui aurait du être un climax ressemble à une brochette de déjà-vu et il faut attendre la dernière planche pour tomber sur un cliffhanger appétissant. Dommage, au regard de la qualité de départ. D'autant plus dommage que le dessin, lui, ne décline pas. Andrei Bressan propose des planches au découpage nerveux, livrant parfois des décors somptueux, en particulier sur le monde de Terrenos, quand les couleurs d'Adriano Lucas jouent sur une belle diversité d'ambiances. Alors, début d'une fin en sucette ou simple temps creux ? La suite dans le dernier volume, le prochain !

voir la fiche officielle ISBN 9782413002901