parution 13 novembre 2019  éditeur Delcourt  collection Outsider
 Public ado / adulte  Thème Chronique sociale, Roman graphique Independant

La vie est belle malgré tout

Seth, un dessinateur de presse, nage en pleine déprime. Au hasard d’une lecture, il découvre le travail d’un certain Kalo : cet auteur devient alors une obsession. Réédition d'un roman graphique en bichromie servant une lente introspection.


La vie est belle malgré tout, comics chez Delcourt de Seth
  • Notre note Blue Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Blue Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Delcourt édition 2019

L'histoire :

La bande dessinée a toujours eu une influence considérable sur la vie de Seth, lui-même aujourd’hui dessinateur pour différents magazines américains. Une influence si importante qu’il ne peut s’empêcher de rattacher chaque moment de son existence à un strip qu’il a parcouru. L’univers des Peanuts, par exemple, lui offre une mine inépuisable de points de comparaisons… Seth traverse un sale moment, de ceux qui rendent aigri : rares sont les choses qui trouvent grâce à ses yeux. Les femmes ? Une totale incompréhension… Le pire est surtout de se rendre compte combien elles lui manquent, une fois qu’elles l’ont quitté. La famille ? Une mère qui offre le confort des sandwichs au fromage, un frère avec lequel il se dispute en regardant la télé et en vidant des bourbons. Et pourtant, il y a ce bonheur sécurisant d’être en leur compagnie : le temps s’arrête. D’une visite à l’autre, rien ne change jamais… Pour l’heure, les autres l’ennuient, la nouveauté le déprime et il ne s’aime plus. Seul son ami Chet semble lui servir de bouée, à laquelle il s’arrime pour continuer de voguer. Son ami et les planches d’un dessinateur éclair du célèbre New Yorker Magazine dont il vient d’acquérir d’anciens numéros. Le graphisme épuré de ce Kalo l’attire obsessionnellement. Il se met dès lors en quête de tout connaitre de cet artiste méconnu.

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Une bichromie jeans délavé, un trait minimaliste et précis, qui court sur du papier jauni servent d’écrin à une lente introspection : 160 pages pour définir avec précaution la nostalo-mélancolie… En nous permettant de le suivre dans son obsessionnelle recherche des moindres miettes laissées par le cartoonist Kalo, Seth fait bien mieux que de nous faire partager ses talents d’historien de la BD, bien plus que de nous servir une tranche de vie banale : il s’ouvre en deux ! Nous plongeons avec lui alors, calmés par le ronron de sa voix off, dans une abîme narcissique qui a pour but de le rassurer : en décortiquant la vie de Kalo, n’est ce pas la sienne qu’il tente de comprendre ? En observant la chute de cet auteur éclair, veut-il empêcher la sienne ? A-t-il peur de perdre à son tour ce qu’il pensait acquis ? Vous l’aurez compris, pour amortir l’achat, il vous faudra faire des efforts de réflexions et dépasser une lecture au premier degré : on aime, ou pas. Le moins que l’on puisse dire, cependant, c’est que le dessin possède une vraie force : celle qui consiste à nous accaparer, à nous retenir malgré la lenteur imposée ou le peu d’intérêt que peut susciter le centre du récit (que les fans de Kalo lèvent la main, que les fadas des longs dialogues sautent à pieds joints !). Bref de la BD différente, loin des superproductions colorées regorgeant d’effets spéciaux : intelligente mais un brin nombriliste…

voir la fiche officielle ISBN 9782413022763