parution 20 novembre 2013  éditeur Delcourt  collection Comics Fabric
 Public ado / adulte  Thème Aventure - Action, Fantastique - Etrange Super-héros

Mikros & Photonik

L'ombre et la lumière

Après des années d'absence, deux des plus grands représentants des French Comics, Photonik et Mikros, se trouvent réunis pour une aventure inédite. Unbelievable, but true !


Mikros & Photonik : L'ombre et la lumière (0), comics chez Delcourt de Mitton, Man
  • Notre note Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Delcourt édition 2013

L'histoire :

Le professeur Ziegel, Tom Pouce et Thaddeus Tenderhook, alias Photonik, coulent une retraite paisible, à l'abri des regards dans leur repaire souterrain new-yorkais. De l'autre côté de l'Atlantique, dans le sud de la France, ce sont Mikros, Saltarella et Big Crabb qui se sont quant à eux mis au vert, vivant de pétanque et de pastaga. Mais nos super-héros sont tirés de leur torpeur par une invitation surprise convoquant les différents héros et vilains des années 80 à un gala se déroulant à New-York, au sommet de la Freedom Tower. Au même moment, à l'autre bout de la galaxie, un des plus puissants ennemis qu'ils aient jamais affronté se dirige vers le même endroit, bien décidé à se venger. Même réunis, Photonik et Mikros parviendront-ils à le vaincre de nouveau? Et cet ennemi agit-il bien seul?

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Près de trente ans après leurs dernières aventures, Mikros, Photonik et leurs comparses respectifs reprennent du service pour la plus grande joie de leurs fans. Et quel meilleur endroit pour cela que la Grosse Pomme? Plus qu'une aventure, c'est surtout un retour aux sources parsemé de références et autres clins d’œil nostalgiques auquel nous convie Jean-Yves Mitton, célébrant ainsi tout un pan de la bande dessinée française (n'ayons pas peur des mots). Bien sûr, les fanatiques de comics hardcore y trouveront à redire tant l'esprit de ces deux séries, déjà un peu naïf à l'époque, est reconstitué ici, n'hésitant pas à franchir allègrement les limites de la caricature. On voit la bande à Mikros parcourir la Provence à toute blinde, engoncés dans une 2cv au bord de l'apoplexie ou encore le professeur Ziegel invoquer de manière cérémonieuse les forces de l'esprit ou ses rencontres avec Albert Einstein (les travaux photoniques conservent, décidément !). Nos vieux amis sont fidèles à eux-mêmes et on croise avec eux d'anciennes figures tels que le Vaudou ou le Psi (vilain ultra charismatique dont la ringardise est soulignée ici). Vous l'avez compris, l'intrigue est ici secondaire et il s'agit surtout pour le lecteur de retrouver ses héros, leurs alliés et leurs ennemis et de voir comment les choses ont tourné pour eux (la reconversion du Vaudou en étant un exemple sympathique). Conscient du temps qui passe, Mitton rend ici un bel hommage à ses personnages en les replaçant dans leur univers assez enfantin au regard des comics d'aujourd'hui et c'est tant mieux. Si Photonik et Mikros ont toujours leur mot à dire, essayer de les faire revenir dans une sorte de reboot plus noir et plus violent, au delà de toute trahison d'un esprit que l'on accorderait aux deux séries, serait un exercice risqué et peut être un peu vain. Le dessin de Mitton est aujourd'hui plus simple et moins ombrageux qu'il ne l'était à l'époque : les couleurs de Reed Man sont vives et le style juvénile et coloré (il est aussi fait référence à Spirou, ce n'est pas anodin). Ça a la pêche et, pour une aventure de «croulants» du French comics, c'est impétueux et vif. Les codes de la SF de l'époque sont aussi respectés avec tout un attirail d'inventions improbables et autres rayons «électro-luminiques» traversant l'espace plus vite que la lumière. Au final, un amusant et joli retour aux sources et une madeleine de Proust au goût de Malabar et de Gini, qui a sa place dans la librairie de tous les vieux lecteurs de Titans et Spidey.

voir la fiche officielle ISBN 9782756048024