parution 23 janvier 2019  éditeur Delcourt  collection Contrebande
 Public ado / adulte  Thème Aventure - Action

Solo T4

Legatus

Solo est mort, mais son fils adoptif, Legatus, compte bien transmettre son héritage spirituel : vivre pour un monde meilleur. Début d'un second cycle toujours aussi fort et brillamment dessiné, alliant aventures et humanisme.


 Solo T4 : Legatus (0), comics chez Delcourt de Martin
  • Notre note Blue Star Blue Star Blue Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Blue Star Blue Star Blue Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Blue Star Blue Star Blue Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Delcourt édition 2019

L'histoire :

Solo, le rat guerrier, est mort. Mais il laisse un héritage spirituel et aussi un fils adoptif qui en est porteur, le chien Legatus. Pour lui, comme pour tous les êtres doués de raison, l'enjeu est le même, c'est même l'unique dans ce monde cannibale où tout n'est plus que ruines : survivre. Legatus semble alors en errance. Il se trouve dans un désert et se dit qu'il a le choix entre pleurer son père, celui qui l'a sauvé et n'est plus, ou sourire parce qu'il a existé et tracé une voie, celle de l'espoir. C'est ce que Legatus décide : faire ce que Solo aurait aimé le voir faire. Aimer et continuer. Absorbé par ses pensées, le chien n'a pas vu la créature qui se trouve dans son dos et s'adresse à lui, cachant son visage dans l'ombre formée par sa capuche. Son vis-à-vis tient un immense fusil, dont le canon pointe vers le haut, comme en signe de paix. Legatus, pris d'un réflexe, s’apprête à dégainer. L'animal qui lui fait désormais face, l'en dissuade par des propos rassurants. Cela fait des jours qu'il l'observe. Il aurait pu le tuer des dizaines de fois mais il a vu dans le chien des qualités excessivement rares et cela fait des années qu'il cherche un candidat qui pourrait les posséder. Legatus et son interlocuteur vont alors passer la nuit entière à parler. Une nuit fondatrice pour le chien. Une nuit qui lui permettra d'accéder à une autre dimension dans sa vie...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Bien que la nomenclature attribue à la série un n°4, il s'agit bel et bien du 1er volume d'un second cycle. Oscar Martin poursuit ainsi une œuvre assez remarquable, à plus d'un titre. Soulignons tout d'abord le fait que « tuer » le personnage qui fonde une série, puis arriver à en créer un autre tout aussi fort, est déjà loin d'être commune. Le bien-nommé Legatus est en effet un chien qui se donne comme mission de continuer à transmettre des valeurs qu'il tient de Solo, son père adoptif, dans un monde en perdition, où la survie justifie les pires atrocités. L'auteur espagnol balade une nouvelle fois le lecteur dans un univers violent ; et si le traitement graphique est tout sauf glauque (il vient de l'animation), il fait contrepoint au propos, souvent désespéré. Certes, les dialogues sont nourris, ce qui peut aussi ralentir un peu le rythme, mais les rebondissements sont nombreux. Ils ne s'inscrivent pas pour autant dans le divertissement, mais servent au contraire ce qui fait la profondeur du récit : il s'agit bel et bien d'une œuvre dramatique. Le fait d'avoir choisi le caractère animalier pour la série permet aussi le recours permanent à la symbolique et à la métaphore. Derrière ces mésaventures et l'accumulation de souffrances, on peut voir une dénonciation des travers de notre monde actuel : des animaux qui n'existent que pour être abattus et mangés, un ordre social qui s'organise exclusivement pour conserver les privilèges des plus puissants, le courage de porter des valeurs nobles mais devenues marginales... Ce ne sont là que quelques thèmes parmi tant d'autres... et on peut même aller jusqu'à voir, en la figure de ce brave Legatus, une représentation du symbole du Christ. Solo continue ainsi sa route, âpre, sauvage mais belle !

voir la fiche officielle ISBN 9782413009214