parution 01 juin 2018  éditeur Delcourt  collection Contrebande
 Public ado / adulte  Thème Fantastique - Etrange, Super-héros

Spawn T16

Révélations

Spawn a beau avoir créé un nouveau monde; il est plein de vices et de créatures qui veulent y amener le Mal. Tandis que Nyx l'aide, Mammon abat ses cartes. Un run plaisant, à qui David Hine donne une couleur horreur-épouvante.


 Spawn T16 : Révélations (0), comics chez Delcourt de Hine, McFarlane, Haberlin, Noora, Van Dyke, Troy, Capullo
  • Notre note Blue Star Blue Star Blue Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Blue Star Blue Star Blue Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Blue Star Blue Star Blue Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

L'histoire de la série :

Al Simmons est un lieutenant assassiné par un mystérieux commanditaire, trouvant qu’il prenait trop de place. En enfer, il passe un pacte avec Malebolgia, le maître du 8e cercle démoniaque, afin que celui-ci revive et puisse retrouver sa femme bien aimée Wanda. Seulement, lorsqu’il revient sur terre, Al n’est plus le même : visage calciné et costume étrange, qu’il ne peut retirer. Celui-ci est devenu un « Hellspawn », un soldat des enfers. Il constate également que 5 années sont passées, que sa femme s’est remariée avec son meilleur ami, Terry, et qu’ils ont eu une petite fille ensemble. Al va mettre du temps à s’en remettre et va vivre parmi les sans-abris, les protégeant grâce aux pouvoirs que Malebolgia lui a confié. Mais le Spawn n’est pas seulement un soldat des enfers : Al décide d’enquêter sur les causes mystérieuses de sa mort et de faire ses propres choix.

L'histoire :

Depuis qu'elle a 10 ans, Celia Eddowes s'arrache les peaux autour des ongles. Un tic adopté par des millions d'individus. Tirant les peaux avec ses dents, elle ronge comme un lapin. Et après elle les mange. Son docteur pense qu'il s'agit d'une manifestation de stress. Mais rien de pathologique: certains se rongent les ongles jusqu'à n'en plus avoir, d'autres s'arrachent les cheveux ou les cils jusqu'à être pelés ou avoir des paupières ayant triplé de volume... Mais depuis la Grande Lumière, Célia ne pense plus qu'à ça. Aujourd'hui elle est allé plus loin que d'habitude, ses phalanges sont désormais décharnées et elle n'éprouve pas le besoin de s'arrêter. Son petit copain va arriver et elle n'a aucun doute : il va moins l'aimer maintenant. Mais elle n'a pas pu s'en empêcher : elle voulait voir comment c'était faisait en dessous, comment elle était faite, sous la peau et les chairs. Et quand Joey arrive, il ne reconnaît même pas son visage : sa copine n'est plus qu'une écorchure vivante...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Spawn est une saga épique. Son héros est maudit, tel Faust, et quelque soit la place qu'il trouve dans l'échiquier qui sert de champ de bataille aux forces du Paradis et de l'Enfer, il est voué aux pires souffrances et désillusions. Pour échapper à son sort, il a détruit la Terre et en a recréé une, qu'il voulait mettre à l'abri de ce conflit éternel. Hélas ses propres turpides vont le rattraper et «son» monde, qui compte à nouveau Wanda, son aimée, est à nouveau gangréné par le Mal. David Hine relance ainsi la série, en amenant dans ces épisodes 166 à 178 tous les éléments qui caractérisent les récits d'épouvante et d'horreur. Après l'apocalypse, c'est un monde qui aurait dû être parfait. Au passage, Spawn devient ainsi l'équivalent des Dieux, capable de détruire et façonner des planètes et des dimensions. Hélas, la perfection n'existe pas, même pour les être supérieurs et c'est un vent de folie meurtrière qui anime désormais les humains. Mais les ennuis pour le Rejeton des Enfers ne s'arrêtent pas là: ce serait trop simple. Le Clown revient et il est plus sanguinaire que jamais. Nyx, la sorcière avec qui le Hellspawn entretient de curieux rapports, l'aide à nouveau et surtout, on retrouve Mammon, ce démon supérieur. Ce qu'il a à dire à Al Simmons justifie le titre de ce volume... Sam et Twitch reprennent aussi du service et les crimes qu'ils constatent dépassent une nouvelle fois leur entendement...L'histoire délivre donc pas mal de moments choc, de rebondissements et d'éclaircissements. Côté visuel, Brian Haberlin propose un style qui en décontenancera plus d'un : son trait réaliste laisse parfois une impression de figé, d'autres fois on est surpris par la puissance de ses compositions. Soulignons cependant l'épisode dessiné par Geirrod Van Dyck, tout simplement sublime, avec des peintures digitales qui laissent pantois. Un bon volume !

voir la fiche officielle ISBN 9782413003830