parution 29 novembre 2012  éditeur Emmanuel Proust Editions  collection Atmosphères
 Public ado / adulte  Thème Anticipation, Thriller Graphic Novel

Do Androïds Dream of Electric Sheep ? T5

S’il veut entretenir l’espoir d’un bonheur avec sa femme et leur chèvre, Rick doit maintenant réformer les trois Nexus-6 restants… Une adaptation BD à la force de conviction croissante !


 Do Androïds Dream of Electric Sheep ? T5, comics chez Emmanuel Proust Editions de Parker, K.Dick, Blond
  • Notre note Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Blue Star Blue Star Blue Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Blue Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Emmanuel Proust Editions édition 2012

L'histoire :

Rick l’enlaçait maintenant. Il savait que sa femme apprécierait ce cadeau qu’ils avaient tous deux attendus si longtemps. Et, en effet, elle n’en finissait plus de bénir la chèvre, de faire des projets pour son futur : on pouvait croire que la dépression l’avait quittée. Iran voulait à présent partager son bonheur avec Mercer, le plus vite possible. Animé d’un désagréable pressentiment, Rick, lui, souhaitait la retenir sur le toit, à regarder l’animal. Mais le désir de communion était trop fort et, à peine rentrée chez eux, sa femme prit en main la manette qui lui permettait de communiquer avec cet étrange personnage prophétique et désincarné qu’était Mercer. Une sorte de guide télévisuel. Un vieillard immortel qui n’en finissait pas de gravir une montagne. Iran disait que la symbolique résidait là, justement ; Rick trouvait cela stupide. Le chasseur de prime froid et pragmatique qu’il était, aimait le concret, le charnel. Il aurait aimé pouvoir échanger directement avec Iran de sa journée, de ses mésaventures, de ses états d’âmes. Mais c’est alors que sonna son téléphone, lui rappelant qu’il restait trois androïdes Nexus-6 à réformer. Et qu’il aurait bien besoin de leurs primes pour payer la traite de la chèvre…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Dire que la lourdeur narrative à complètement disparu dans ce 5ème opus serait mentir. Le parti-pris de conserver le texte intégral ne permet pas, en effet, les dialogues les plus fluides pour qui aime à lire toutes les bulles. Mais dire que le pari est raté serait aussi mensonger. Comme souligné au sujet des volumes précédents, le scénario original possède un tel pouvoir d’attraction, que sa réinterprétation ne pouvait pas en hériter, en partie du moins. Et de fait, le titre accroche son lecteur de manière croissante. La meilleure preuve est que l’attente de ce 5ème tome fut bien longue. En espérant qu’il n’en soit pas de même pour le prochain ! On est heureux de retrouver Dick et sa chèvre, Rachel et les Nexus-6, Phil et Iran, etc. Chacun des personnages occupe une place singulière dans l’œuvre dont la réflexion s’emboîte un peu comme un puzzle. Plus réflexif que ces devanciers, ce numéro est, pour sûr, moins tourné vers l’action « réformatrice ». Pourtant, elle ne quitte jamais les esprits et, indiciblement, la comparaison des caractères et des comportements d’Iran et Rachel – par exemple – sèment le doute : quelle est la plus humaine ? La moins androïde ? L’esthétique d’un graphisme à la fois froid et rétro, tel que du temps de Philip K. Dick on pouvait s’imaginer le futur, accentue encore la sensation de vertige donnée par la narration. Tout aussi mécaniques qu’imprévisibles, tous paraissent capables de tout. Alors, quand arrive le cliffhanger final…

voir la fiche officielle ISBN 9782848104003