parution 06 février 2019  éditeur Futuropolis  Public ado / adulte  Thème Thriller

Dept H. T4

Enfin le dénouement de l’enquête de la jeune Mia Hardy au sujet de la mort de son père, tandis que la station Dept H prend l’eau de toute part. Les heures des survivants sont comptées. Une course contre la montre s’engage pour sortir de ce piège sous-mari


 Dept H. T4, comics chez Futuropolis de Kindt, Kindt
  • Notre note Blue Star Blue Star Blue Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Blue Star Blue Star Blue Star Blue Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Futuropolis édition 2019

L'histoire de la série :

Un meurtre a été commis dans la Dept H, une base scientifique basée à 9000 mètres de profondeur sous la mer. En effet, l’éminent professeur Hari Hardy – l’homme le plus populaire de la planète et créateur de cette station sous-marine – a été tué dans des circonstances mystérieuses. C’est Mia, sa fille, qui va se charger de mener l’enquête au sein même de la station, pour démasquer l’assassin de son père parmi 7 suspects potentiels. Mais le temps presse : quelqu’un a saboté la base sous-marine et d’ici 24 heures, elle sera inondée et aspirée par les profondeurs abyssales. Qui plus est, les nouvelles de la surface ne sont pas des plus rassurantes… Mia Harry entame donc une véritable course contre la montre pour découvrir la vérité sur la mort de son père dans un milieu cloisonné et dangereux. Qui est donc ce mystérieux tueur ? Quelles sont ses motivations ? Et comment les scientifiques peuvent-ils ressortir sains et saufs de la Dept H, alors que le danger rôde et que l’étau se resserre autour d’eux et de Mia ?

L'histoire :

Alors que Mia et son équipe sont coincés dans leur bathyscaphe au fond de la mer et promis à une mort certaine, ils sont sauvés in extremis par des petits sous-marins qui leur permettent de remettre le moteur en marche afin de regagner la base sous-marine. Petit à petit, les circonstances sur la mort de son père commencent à se dévoiler avec, en filigrane, d'obscures recherches sur les armes virales. Et même si la situation dans le Dept H est toujours catastrophique, la jeune Mia continue malgré tout à rassembler toutes les pièces de l'immense puzzle afin de mener à bien son enquête et de sortir vivante des abysses... Mais à qui peut-elle encore se fier ? La course contre la montre a d'ores et déjà commencé et l’étau se resserre…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Dire que la mise en place de l’intrigue et des personnages n’a pas été facile à appréhender dans les premières pages de Dept H est un doux euphémisme, tant la narration choisie par ce bon vieux Matt Kindt (X-O Manowar, Ninjak) est dense et parfois brouillonne, notamment dans l’utilisation (un peu abusive) de flashbacks et d’ellipses. Or, tout comme le bon vin, l’histoire s’est peu à peu déliée et bonifiée au fil des tomes pour prendre la forme d’un thriller / polar plutôt bien ficelé et accrocheur. Ainsi, ce quatrième volet lève le voile sur les nombreux secrets qui entourent la mort d’Hari Hardy, tout en mettant en lumière la part d’ombre de « l’homme le plus populaire de la planète ». Mia se retrouve donc à affronter les fantômes de son passé tout en luttant pour sa survie : il faut à tout prix remonter à la surface avant que la station sous-marine soit complètement inondée ! De plus, l’avenir de l’humanité est entre ses mains, dans la mesure où elle doit ramener à la surface un antidote qui pourrait éradiquer le virus qui s’est abattu sur le monde. Au fil des pages, Matt Kindt entraîne le lecteur au cœur de scènes d’actions bien pensées, tout en intégrant en toile de fond une dimension psychologique et écologique à son histoire. Quant aux dessins, le moins que l’on puisse dire c’est que les crayonnés de l’aquarelliste de Sharlene Kindt (l’épouse de Matt) ne sont pas faciles à apprécier pour le lecteur peu aguerri. En effet, même si l’artiste réussit le tour de force d’imposer sa patte avec ses traits bruts et son quick drawing qui servent plutôt bien l’ambiance anxiogène de ce huis clos, il faut bien avouer que ce parti-pris graphique est radical. De ce fait, certaines illustrations volontairement peu précises ne rendent pas hommage au scénario, notamment en ce qui concerne les scènes d’actions dont la lisibilité est parfois trop brouillonne, voire même peu engageante. Mais ne boudons pas notre plaisir : Dept H a au moins le mérite d’évoluer en dehors des sentiers battus et de proposer au lectorat de sortir de sa zone de confort. Et rien que pour ça, la série mérite qu’on s’y attache. Au final, ce tome 4 de Dept H conclut magistralement ce polar / thriller et apporte des réponses à toutes les intrigues développées dans les épisodes précédents au fil d’une ambiance suffocante.

voir la fiche officielle ISBN 9782754822343