parution 10 avril 2014  éditeur Futuropolis  Public ado / adulte  Thème Guerre, Historique Graphic Novel

La Grande Guerre

Une fresque muette de 7 mètres retrace chronologiquement l’une des journée les plus meurtrière de la Première Guerre Mondiale. Joe Sacco livre un travail de Mémoire de haute volée !


La Grande Guerre, comics chez Futuropolis de Sacco
  • Notre note Blue Star Blue Star Blue Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Blue Star Blue Star Blue Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Blue Star Blue Star Blue Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Futuropolis édition 2014

L'histoire :

1er juillet 1916 : comme tous les dimanches matins, après la messe, le Général Douglas Haig, commandant en chef du corps expéditionnaire britannique, fait une petite marche dans le domaine du château de Beaurepaire. Durant l’après-midi, il se promène à cheval, accompagné de son aide-de-camps, pour surveiller les préparatifs de la grande offensive contre les allemands, dont les positions ont été pilonnées durant plusieurs semaines. La campagne picarde grouille de militaires : des convois vont approvisionner les premières lignes, pendant que des soldats s’affairent à charger et à décharger des obus, à soigner les chevaux ou à positionner de gros canons…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Joe Sacco, qui a grandi en Australie, a été marqué dans son enfance par les célébrations, chaque 25 avril, de l’anniversaire du débarquement de l’ANZAC (Australian and New Zealand Army Corps). Quand un de ses amis, rédacteur d’une revue américaine, lui a demandé de travailler sur un projet relatif à la grande guerre, il a eu cette idée géniale de relater chronologiquement la première journée de la Bataille de la Somme, sur une fresque de 7 mètres de large. Pour raconter ce jour des plus meurtriers de l’humanité, Sacco a fait un travail de recherche sur des archives photographiques, des ouvrages historiques. Il s’est fait conseiller par des chercheurs pour être le plus fidèle possible au contexte. Ce « récit » muet et monochrome fourmille de détails et on peut passer de longues minutes à observer chacun des tableaux de ce leporello (livre accordéon). Malgré cette densité graphique avec ses multiples explosions et ses centaines de soldats, la lecture est aisée, « confortable ». Passées les premières pages qui décrivent les préparatifs des soldats, pour certains pleins d’illusions, parfois souriants, on bascule rapidement vers l’horreur avec des centaines de morts qui s’amoncèlent, d’innombrables mutilés (58 000 victimes dont plus de 19 000 morts pour la journée du 1er juillet 1916). La force du travail de Sacco est de retranscrire sans texte, mais avec justesse, l’inimaginable enfer qu’ont vécu ces soldats (souvent volontaires) venus défendre notre pays. Pour accompagner cette fresque, un carnet (en allemand et en français) éclaire le lecteur et décrit les faits marquants de cette première journée de guerre.

voir la fiche officielle ISBN 9782754810296