parution 19 septembre 2018  éditeur Glénat  collection Log-in
 Public ado / adulte  Thème Fantastique - Etrange

Angel Catbird T1

Métamorphose

Alors qu’il a reconstitué le code d’un super sérum d’épissage permettant la mutation de l’ADN, un brillant génie se fait renverser et se retrouve allongé dans le sérum. A son réveil, il est transformé en un être mi-chat mi-chouette.


 Angel Catbird T1 : Métamorphose (0), comics chez Glénat de Atwood, Christmas, Bonvillain
  • Notre note Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Blue Star Blue Star Blue Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Glénat édition 2018

L'histoire :

Strig Feleedus est un petit génie. Alors qu’il prend son petit-déjeuner devant son ordinateur, son chat Ding le fait sortir de ses pensées. Ni une ni deux, le jeune homme se lève et enfile sa veste. Il est déjà en retard pour son premier jour de travail. Il a été embauché quelques jours plus tôt dans une société spécialisée dans les solutions vivantes, la Muroid Inc. Le directeur de la société est, au sens propre comme au figuré, un rat de laboratoire. Strig est affecté au « projet spécial ». Depuis le début de la matinée, il planche sur un bout de code qui ne tourne pas rond. Lorsque Ray, du département des ventes, se présente à lui, il n’est pas malheureux de lever la tête de son écran. Malheureusement, c’est pour lui annoncer que le docteur Muroid l’attend dans son bureau. Ce dernier lui précise que le code sur lequel il travaille est un super sérum d’épissage, qui permet la mutation de l’ADN. Mais son prédécesseur est parti en volant une partie du code et Strig doit le reconstruire coûte que coûte. Après plusieurs jours de recherche et de travail acharné, Strig est chez lui et réussit à recréer le code et à préparer une fiole de sérum. Prévenant son directeur dans la seconde, ce dernier lui somme d’amener le sérum au laboratoire. En sortant de chez lui avec la fiole en main, son chat Ding s’élance derrière une souris et se retrouve au milieu de la route. Strieg le rejoint, se fait percuter par une voiture et se retrouve allongé dans le sérum rependu sur la chaussée. A son réveil, Strieg a muté en une créature mi-chat, mi-chouette... Et avec l’étrange impression qu’au volant de la voiture, c’était le docteur Muroid !

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Nous voilà dans une histoire de mutation d’humain des plus traditionnelles. A l’instar de Peter Parker qui mute en Spiderman après une piqûre d’araignée radioactive, Strieg se retrouve affalé dans un super sérum mutateur d’ADN. Notre personnage principal se retrouve alors muté en une créature mi-chat mi-chouette, qui lui permet d’être agile sur terre et dans les airs, mais aussi de manger du poisson odorant ou encore des rats. C’est d’ailleurs ces derniers qui sont très en colère et qui veulent conquérir le monde, comme Minus et Cortex. Mais avec ces deux zigotos, nous sommes loin de l’univers Marvel. Au niveau du scénario, Margaret Artwood, romancière et critique littéraire canadienne, est connue entre autres pour son roman La servante écarlate. L’adaptation en série depuis 2017 fait un carton surtout depuis la mise en lumière du mouvement #MeeTo. La scénariste livre ici un récit cohérent, facile à suivre, avec pas mal d’humour et de jeux de mots. Au niveau du dessin, Johnnie Christmas excelle dans l’art du zoomorphisme. Les personnages sont vraiment très beaux et le cahier de recherches graphiques à la fin de la première édition devrait ravir les collectionneurs et les amateurs de beaux traits. Certains décors manquent de détails ou paraissent pauvres, lorsque d’autres cases viennent largement compenser ce déficit. La colorisation met aussi l’album en valeur avec des couleurs pastel qui rend l’ensemble très girly. Somme toute, un album agréable à lire et à découvrir.

voir la fiche officielle ISBN 9782344024232