parution 19 octobre 2016  éditeur Glénat  collection Glénat Comics
 Public ado / adulte  Thème Fantastique - Etrange, Chronique sociale Independant

The Wicked + The Divine T1

Tous les 90 ans, des Dieux se réincarnent en humains où durant deux années ils vivent à fond les choses, certains d'entre-eux devenant même des pop stars. Mise en place d'une série complexe, flashy, pop et déjà accrocheuse.


 The Wicked + The Divine T1, comics chez Glénat de Gillen, McKelvie, Wilson, Fairbairn
  • Notre note Blue Star Blue Star Blue Star Blue Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Blue Star Blue Star Blue Star Blue Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Blue Star Blue Star Blue Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Glénat édition 2016

L'histoire :

Des Dieux immortels et charismatismes prétendent être sur Terre durant deux années, avant de disparaître et de réapparaître 90 ans après. Le 1er janvier 2014, au sud de Londres, Laura se rend au concert d'Amaterasu, l'une de ses divinités. Cette jeune femme de 17 ans perd connaissance durant le spectacle des suites d'un surplus d'émotion. À son réveil, elle se trouve au côté de Lucifer, une des femmes prétendant être parmi les divinités. Toutes les deux se lient d'amitié et Lucifer finit par proposer à Laura d'aller dans les backstage pour rencontrer les autres Dieux. Alors qu'une journaliste malmène Amaterasu et le côté clinquant et grand-guignolesque de ces prétendues divinités, des coups de feu éclatent. Lucifer fonce vers la fenêtre qui a explosée et aperçoit les tireurs. D'un claquement de doigts, elle explose leurs têtes et sans s'en rendre compte, se met dans de sales draps...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Dans une vie, les moments les plus difficiles font souvent naître de belles choses. Le scénariste Kieron Gillen apprenait de sombres nouvelles concernant son paternel alors qu'il achevait son run sur Young Avengers, dessiné Jamie McKelvie. Avec l'aide de ce dernier, il imagina une série étonnante évitant soigneusement les stéréotypes habituels. L'histoire est pour le moins atypique puisqu'elle parle de Dieux immortels qui ne vivent que durant deux ans avant de revenir un peu moins de cent ans après dans le corps d'adolescents pour y vivre à nouveau deux années... Avec un tel cycle, c'est l'occasion idéale pour eux de vivre à fond les choses, sans rien regretter. L'action se déroule en 2014 et fait de ces divinités de véritables pop stars, faisant la une des médias ou tenant des concerts dans des salles combles, tout en entretenant un vrai mystère autour de leurs personnes. On y suit le parcours de Laura, une fan de ses nouvelles vedettes, qui va très vite prendre de l'importance auprès d'elles. Servant de clé de compréhension, la jeune femme nous permet d'appréhender progressivement les différentes personnalités de ces êtres hors du commun avec une naïveté plaisante et ce, dans jamais porter de jugements sur leur manière de vivre (ou de mourir) ou leurs orientations sexuelles. Kieron Gillen brasse les thématiques dans ce premier album et les manie avec une modernité bienvenue et une complexité ingénieuse. Si le sujet de la mort (et de la vie) est traité de plusieurs façons dans The Wicked + The Divine, il ne l'est jamais de manière dépressive, mais au contraire de façon pétaradante et flashy. Cela grâce à un Jamie McKelvie et à un Matthew Wilson qui ont bâti un visuel très réussi, fait de couleurs vives et divers effets visuels. Il y a plein de choses dans cette mise en bouche : des protagonistes fouillés et intéressants, un univers solide et une intrigue qui s'épaissit au fil des pages et prend certains chemins inattendus. WicDiv, comme la surnomment certains fans, est une série surprenante et profondément personnelle malgré ses apparences. Une lecture récompensée à juste titre un peu partout dans le monde et qui sait, peut être bientôt en France ?

voir la fiche officielle ISBN 9782344018071