Lucha libre T7 : On dirait le sud (0), comics chez Les Humanoïdes Associés de Frissen, Witko, Mense, Gaubert, Tanquerelle ©Les Humanoïdes Associés édition 2008

Lucha libre T7

On dirait le sud

Il est toujours si costaud, si bête et très très très fâché : Tequila nous revient et décalque sa race ! On a enlevé Cheryl et ça va chier sévère... Un nouveau numéro dans le tempo, plus bd que jamais.

L'histoire : On dirait le sud. Où l’on retrouve entre deux cactus notre ami Tequila. Il fait beau bien sûr – désert oblige – et le grand costaud très ballot est aux prises avec les sœurs ninjas. Elles ont juré sa perte et pensent cette fois tenir le bon bout. Virevoltant dans les airs, elles font tomber sur lui une pluie de shuriken ! Peine perdue, les supers girls se font décalquer, les étoiles ne l’ayant pas même égratigné… Mais pour Tequila, le malheur est ailleurs. Parti rapporter des œufs pour Cheryl, à moins de la cuire sur place, l’omelette est ruinée. Cela risque d’être sa fête au cagoulé. Car à la maison, c’est Madame qui fait la loi. Elle est pourtant pas bien impressionnante, Cheryl, dans sa nuisette rosée. Mais elle décide tout de même et aujourd’hui c’est la Cadillac qui trinque et part à la casse faute de moyens. La nuit venue, Tequila vide son pack de bière en compagnie de son ami Walter, pour oublier. Oui mais voilà, chez lui se joue un drame. Sa caravane crame ! Se ruant vers le brasier, Tequila ne pense plus qu’à une chose : sauver Cheryl. Oui mais voilà, Cheryl n’est plus là. Heureusement, en un sens, mais où est-elle passée ? Faut croire qu’il n’y a pas que les sœurs ninjas pour lui casser les bonbons, à la boisson frappée…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :  Septième numéro et presque – car il avait disparu précédemment – autant d’éditos cinglant signés Jerry Frissen. A la tête de son armée disciplinée de barbouilleurs, il annonce une nouvelle fois la couleur. La famille de la Lucha s’apprête à s’agrandir (avec l’arrivée prochaine du bien heureux prénommé « Darth Maul », la Force sera avec lui...) et, pour l’occasion, Tequila revient faire le ménage ! Passons aux choses sérieuses, qu’il dit l’animal. Quelques changements sont de fait à noter concernant votre magazine bd préféré. D’abord, la couverture mue et se fait plus « glacée », d’un seul tenant avec une quatrième de couv', soulignons-le, ici particulièrement réussie. La meilleure ? La plus cohérente, surpuissante, sûrement. Cette surpuissance qui confine d’ailleurs Tequila à de trop exigus cases. Sans doute la première fois que le format souple frustre. On sent bien qu’il en faudrait peu de plus pour faire vraiment parler la poudre. Le titre est vendeur : On dirait le sud… Ensuite, les blablas et développements hors planches disparaissent. Est-ce un bien ? Certains – portraits et autres – étaient pourtant si savoureux et contribuaient à enrichir l'univers dément de la Lucha. Peut-être reviendront-ils lorsque la pagination le permettra. Enfin, pour leur retour sur le ring, les Tikitis et la "boisson frappée" ont droits... à une aventure respective à suivre ! Oui, là on ne change pas. Malgré le mot "fin" concluant, l'attente fiévreuse reste de mise. Les séries continuent de s'entremêlées et s'entrecoupées. Voilà, voilà. On a fait le tour. Outre ses petites variations (ou non), l’essentiel demeure : on s’éclate toujours autant à suivre le Profesor Furia et sa clique !

  • scénar dessin


16 juin 2008



Pour être alerté par email dès la publication d'une chronique dans cette série,
saisissez  et



prix 7.90-5% = 7.51

sur


 Lucha libre T7 : On dirait le sud (0), comics chez Les Humanoïdes Associés de Frissen, Witko, Mense, Gaubert, Tanquerelle ©Les Humanoïdes Associés édition 2008

01 mai 2008

Les Humanoïdes Associés

voir la fiche officielle

9782731621648

ado / adulte

Aventure - Action, Humour, Sport - Baston