parution 21 novembre 2012  éditeur Panini Comics  collection Marvel Omnibus
 Public ado / adulte  Thème Fantastique - Etrange, Aventure - Action Super-héros

Actes de vengeance

Les super-vilains vont s’allier pour semer le trouble chez les super-héros. Un crossover monumental dans son idée de base mais finalement mal exploité par des textes souvent simplistes.


Actes de vengeance, comics chez Panini Comics de Frenz, Conway, DeFalco, Byrne, Michelinie, McDuffie, Austin, Mackie, Gruenwald, Milgrom, Larsen, Ryan, Dwyer, Vosburg, Manley, Saviuk, Cameron, Lim, Trimpe, Turner, Bright, Buscema, Mielcarek, McFarlane, Doran, Collectif
  • Notre note Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Panini Comics édition 2012

L'histoire :

La Voûte est la prison la plus sophistiquée du monde car elle accueille tous les supers criminels. Le Sorcier est fait prisonnier et est amené à la Voûte. Rendu fou de rage par sa détention, Bentley Whitman ne pense qu’à fuir de cette prison hautement sécurisée. Dans sa cellule, un homme grand, élégant et aux cheveux noirs de jais, apparaît comme par magie et lui propose un marché : il fait sortir le Sorcier et en échange, celui-ci devra libérer tous les autres pensionnaires de la Voûte. Le Sorcier accepte et sème la pagaille dans la prison en libérant tous les super-vilains. Le mystérieux sauveur du Sorcier a en fait un immense plan en tête : il parvient à réunir tous les chefs super-vilains les plus puissants de la Terre comme le Caïd, le Mandarin, Magnéto, Crâne Rouge et Fatalis. L’objectif est simple : chaque vilain va tenter de combattre un super-héros qu’il ne connaît pas pour aider son partenaire. En échange, celui-ci devra affronter le super-héros ennemi de celui qui l’a aidé. Ce sont des actes de vengeance qui visent secrètement à affaiblir et éliminer les puissants Vengeurs. L’alliance entre les dangereux maîtres du crime n’est pas sans étincelles car leur caractère est difficile à gérer mais leur plan fonctionne au départ. Les attaques se multiplient un peu partout sur le territoire et les Vengeurs sont très vite débordés, ne comprenant pas qui est le véritable ennemi. Le manoir des Vengeurs est enseveli, Namor bascule du mauvais côté, Qasar doit affronter l’Homme Absorbant tandis que Thor doit se battre contre le Fléau… sans compter les étranges pouvoirs de Spiderman qui le rend méconnaissable. Ces multiples assauts irritent les Américains qui commencent à douter de la bonne foi des super-héros…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

En 1989, Marvel lance l’un des plus gros crossovers de son histoire : Actes de Vengeance mettant en avant les Vengeurs. Aujourd’hui, et malgré une recette commerciale efficace de ces fameux crossovers, rarement Marvel aura autant réutilisé tous ses personnages, qu’il soit du côté du bien comme du côté du mal. Ainsi, dans un joyeux bric à brac, le lecteur redécouvre une série de personnages secondaires comme l’Homme Taupe, le Cobra, le Penseur Fou, Qasar, Orka, le Tourbillon, Klaw ; des équipes quasi anonymes : les U-Foes, Freedom Force ou encore les New Warriors. Tous ces « seconds-couteaux » côtoient les « vedettes » et prennent parfois leur place : on retrouve donc également les personnages récurrents tels Spiderman, Iron Man, les Quatre Fantastique, Loki, Fatalis, Captain America, Vision… On verra même les Sentinelles : manque plus que Galactus pour que la « fête » soit encore plus folle ! L’alliance machiavélique entre les plus grands ennemis des super-héros va donc amener un nombre incalculable de personnages à s’affronter. Multipliant les duels et les combats spectaculaires et dangereux, le crossover multiplie également les lieux qui sont autant de rings de combats étonnants : certains personnages comme Qasar iront même se battre dans l’espace pour atterrir finalement sur la Lune… où se terre le Gardien Uatu ! L’idée de départ est donc diablement emballante et porteur de péripéties et de rebondissements à la hauteur de la galerie des personnages qui y sont impliqués. Malheureusement, le scénario est souvent répétitif et finalement trop classique : les actes de vengeance ne sont en fait que des combats entre super-héros et super-vilains. La seule originalité réside sur le fait que les univers Marvel se confondent et se mélangent : ainsi, Magnéto va devoir affronter Captain America tandis qu’Iron Man fait face au Démolisseur... Les affiches de combat sont souvent alléchantes mais même la narration manque de punch dans ces moments de bataille super héroïque. Quelques duels valent toutefois leur pesant d’or : ne manquez pas le combat entre Captain America et Namor (encore !), entre Spiderman et Magnéto et entre Thor et l’invulnérable Fléau. Les moments les plus savoureux restent les passages où la nouvelle équipe de super-vilains tentent d’orchestrer leur vengeance contre leurs ennemis jurés. Le degré de mal a rarement été aussi haut avec cette alliance et pourtant, tout n’est pas si simple et beaucoup se querellent violemment (l’affrontement entre Magnéto et Crâne Rouge est aussi un grand moment). Cependant, là encore, le plan machiavélique manque finalement de malice et la force brute se retrouve vite anéantie par des super-héros surpuissants. Ne manquez pas les épisodes de Spider-Man, véritable vedette du crossover, car jamais vous n’avez vu l’homme araignée sous ce jour : un épisode est d’ailleurs dessiné par Todd Mac Farlane. Ce projet colossal est riche de promesses mais finalement pauvre en intérêt scénaristique. Cependant, cette réédition met en avant un fait méconnu : bien avant Civil War, les auteurs US avaient imaginé que les super-héros allaient connaître des difficultés avec la population. Cela va même plus loin, puisqu’entre deux combats explosifs, les civils manifestent pour exprimer leur colère. Le Congrès propose une loi de recensement pour contrôler les super-héros et leur force immense… le point de départ de Civil War ! La collection Marvel Omnibus offre une superbe édition aussi pharaonique que le projet de départ de ces actes de vengeance, l’occasion d’admirer l’un des crossovers les plus fous de la Maison des Idées (à noter que malgré la taille conséquente du volume, tous les épisodes de la série ne sont pas présents). Vengeurs Vengeance !

voir la fiche officielle ISBN 9782809424171