parution 10 janvier 2018  éditeur Panini Comics  collection Panini - Marvel Deluxe
 Public ado / adulte  Thème Aventure - Action, Espionnage, Fantastique - Etrange, Policier Super-héros

Captain America T9

Le procès de Captain America

Steve Rogers de retour, Bucky Barnes ne sait plus s'il a la légitimité suffisante pour incarner la Bannière étoilée. Deux héros pour un costume, qui l'endossera ? Suite d'un run d'anthologie.


 Captain America T9 : Le procès de Captain America (0), comics chez Panini Comics de Brubaker, Breitweiser, Guice, Deodato Jr, Acuña, Samnee, Gaudiano, Sotomayor, Beredo, Breitweiser, Martin jr, Djurdjevic
  • Notre note Blue Star Blue Star Blue Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Blue Star Blue Star Blue Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Blue Star Blue Star Blue Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

L'histoire :

Dans un appartement du quartier de Brooklyn, Natasha Romanoff invective Bucky. Elle le trouve bien trop pensif depuis quelques minutes et cherche à en connaître la raison. Le retour de Steve Rogers lui fait penser qu'il n'est plus digne de porter le costume de Captain America. Il ne voit personne d'autre que son ami incarner la Bannière étoilée. Natasha et Luke Cage, qui est là lui-aussi, l'encouragent à poursuivre. De son côté, Steve passe du temps avec Sharon Carter. La nuit tombée, Bucky revêt le costume de Captain America et fonce à travers les rues de New York en compagnie de Black Widow. Tous les deux savent que Hyde sème le trouble en compagnie de quelques uns de ses sbires. Steve n'a pas non plus réussi à dormir. Il observe du haut d'un toit son ami se battre. Alors que Hyde s'apprête à lui donner un mauvais coup, il intervient et associé à Bucky le neutralise. Tous les deux échangent alors autour de la responsabilité de porter le bouclier et le costume de Captain America...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Depuis sa première apparition, Captain America a vu de nombreux auteurs prestigieux œuvrés à la création de ses aventures. Ces dernières années, des scénaristes inspirés se sont chargés de la destinée de Steve Rogers. Pour autant, celui qui aura su offrir un run de longue haleine et surtout de très grande qualité est sans doute aucun : Ed Brubaker. Arrivée à son 9e recueil au format Deluxe, la série se montre toujours aussi inspirée. Alors que l'auteur avait placé Bucky Barnes dans le costume de la Bannière étoilée tandis que Steve Rogers était considéré comme mort (voir les événements de Civil War), nous allons donc avoir deux personnages pour le même rôle. Se jouant de cette dualité, l'auteur va très vite revisiter leur histoire, leur amitié et aussi les erreurs qu'ils ont pu commettre par le passé. Cela va nous donner des séquences assez incroyables, avec notamment un procès retentissant et mémorable. Ed Brubaker manie parfaitement la narration et nous offre là une lecture au fort pouvoir divertissant. L'ensemble reste toujours abordable et ne nécessite pas une connaissance pointue du Marvelverse, même si cela est encore meilleur pour en comprendre toutes les subtilités. Entre espionnage et thriller, avec un soupçon d'action, la douzaine de chapitres proposée ne manque pas de sel et bénéficie d'une jolie équipe artistique. Butch Guice, Chris Samnee ou Stefano Gaudiano s'en donnent à cœur joie et conservent l'identité visuelle de la série depuis ses premiers épisodes. Toujours aussi bon.

ISBN