parution 21 août 2013  éditeur Panini Comics  collection Panini - Marvel Deluxe
 Public ado / adulte  Thème Aventure - Action, Fantastique - Etrange Super-héros

Daredevil - par Brian Michael Bendis – Marvel Deluxe, T4

Le décalogue (intégrale)

Daredevil a beau être l'un des héros favoris des habitants de New-York, le FBI fait tout son possible pour arrêter le diable de Hell's kitchen. Vengeance, huis clos et chasse à l'homme dans une dernière intégrale du run Bendis-Maleev indispensable.


 Daredevil - par Brian Michael Bendis – Marvel Deluxe, T4 : Le décalogue (0), comics chez Panini Comics de Bendis, Maleev, Stewart
  • Notre note Blue Star Blue Star Blue Star Blue Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Blue Star Blue Star Blue Star Blue Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Blue Star Blue Star Blue Star Blue Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

L'histoire :

New-York est sous la neige, lorsqu’un taxi s’arrête aux croisements des rues Cliftton et de la 4ème, en plein Hell’s kitchen. De la voiture, un vieil homme descend. Celui-ci ne reconnait pas les lieux et semble un peu perdu. Cet individu n’est autre qu’Alexander Bont, un ancien caïd new-yorkais sorti tout juste d’une longue peine de prison. Dans les années 40, il a souvent pactisé avec les nazis pour traficoter en tout genre. Lors d’un échange qui s’est mal déroulé suite à l’irruption d’un justicier masqué, il met la main sur de nombreux diamants faisant ainsi sa fortune. Les années passant, Bont rachète des immeubles et accroit son pouvoir en ville, au point d’attirer les regards de Daredevil. Ce dernier parvient à le faire accuser pour tous ces odieux trafics. Le mafieux fulmine durant des années et alors que sa condamnation arrive à son terme, il apprend dans les journaux que l’avocat qui lui avait refusé ses services lors de son interpellation, l’aveugle Matt Murdock, n’est autre que Daredevil, celui dont il veut la mort…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Longtemps attendu, cette quatrième intégrale Marvel Deluxe consacrée au run de Brian Michael Bendis et d'Alex Maleev sur Daredevil est enfin disponible ! Affichant quasiment 400 pages au compteur, l'ouvrage réunit les opus l'âge d'or, Le décalogue et Le rapport Murdock. Ce recueil offre un panel large et varié de ce que le tandem a fait de meilleur sur la série. Il y a une quête vengeresse aux airs de polar noir, un huis clos teinté de fantastique et enfin une chasse à l'homme masqué ! Bendis montre tout son talent pour dépeindre des récits haletants et passionnants où les dialogues jouent un rôle essentiel. Dans L'âge d'or, les auteurs jouent avec les codes temporels en alternant des séquences passées et actuelles. En plus d'une véritable maestria visuelle de Maleev, on assiste à un Daredevil encaissant des coups sans jamais pouvoir répondre. Une première partie puissante qui laisse pantois. Le décalogue fait encore plus fort en parvenant à donner l'illusion d'une histoire très dynamique alors que la quasi-totalité de l'action se déroule dans une salle. Enfin, Le rapport Murdock laisse le personnage dans une situation désespérée, comme aimait tant le faire Frank Miller lors de son passage sur la série. Brian Michael Bendis a su s'inspirer du créateur de Sin City sans jamais le copier. Ses récits se sont montrés percutants et passionnants, utilisant les personnages du Marvelverse à bon escient. Et puis il y a Alex Maleev qui confirme sa montée en puissance tout au long de la série. Son trait réaliste, parfois un peu granuleux, fait des merveilles dans les séquences calmes ou celles plus agitées. Il multiple les tests graphiques avec à chaque fois une vraie réussite. Et bien évidemment, Dave Stewart à la colorisation ne manque pas d'afficher des teintes en parfaite adéquation. N'y allons pas par quatre chemins, le Daredevil de Bendis et de Maleev fait partie des runs incontournables sur le super héros et se place derrière celui de Miller en terme de qualité. Rares sont les performances aussi longues et qualitatives sur un personnage Marvel, de quoi se ruer sur cet album et ses précédents.

ISBN 9782809430745