parution 04 octobre 2017  éditeur Panini Comics  collection Marvel Now !
 Public ado / adulte  Thème Fantastique - Etrange, Aventure - Action Super-héros

Inhuman T1

Inhumanité

Voyant Attilan tomber sous l'attaque de Thanos, Flèche Noire décide d'évacuer les lieux et de libérer les brumes tératogènes. Mise en place d'une série aux allures de calvaire éternel...


 Inhuman T1 : Inhumanité (0), comics chez Panini Comics de Fraction, Soule, Coipel, Bradshaw, Stegman, Madureira, Yu, Weaver, Nauck
  • Notre note Grey Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Grey Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Blue Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Panini Comics édition 2017

L'histoire :

Attilan détruite, la brume tératogène s’est libérée, se répandant à travers le monde entier, révélant de nouveaux Inhumains. Karnak, à genoux, se lamente dans les ruines d’Attilan. Les Avengers interviennent, et l’arrêtent. Interrogé par Clint Barton, Karnak lui remémore l’histoire du peuple des Inhumains, de leur création par les Krees, à l’avènement de leur premier Roi : Randac. Hawkeye conclut la discussion par le nuage qui est maintenant libéré dans l’atmosphère terrienne. Karnak répond que c’est ce qui donnait un destin à son peuple, et il évoque ensuite l’histoire du fils de gorgone. Ce dernier, terrifié avant sa transformation, est rassuré par son père, qui sera en larmes en voyant la transformation de son fils. Thanos arrive et pour se sauver de ce monstre, l’ordre est donné d’évacuer Attilan. La Grande Mâchoire téléporte les Inhumains là ils doivent être. Karnak avoue à Hawkeye que c’est Flèche Noire, aidé par Maximus, qui a détruit Attilan, et non Thanos...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Avant ce qui va suivre, une précision s’impose. Moi chroniqueur, j’aime les Inhumains : ceux de Jack Kirby, ceux de Priest, ceux de Byrne. Moi chroniqueur est confronté à un constat déprimant. Cet album symbolise le néant artistique. Réunir autant de talent pour accoucher de ça est vraiment navrant. Souhaitant mettre en avant des personnages moins populaires et commencer à leur donner une nouvelle dimension en vue d'un film (qui se transformera en série télé ratée), Marvel a sollicité une équipe artistique prometteuse. Tout du moins sur le papier car les auteurs ont très vite passé la main. Ainsi, le scénariste Matt Fraction a vu Charles Soule lui succéder tandis que le dessinateur Joe Madureira n'a pas tenu le rythme d'une parution mensuelle. Pourtant, l’introduction fait illusion. Ensuite, c’est la débâcle. Le scénario est mal développé ; les personnages (Médusa, Karnak, Gorgone) sont des caricatures et les runs précédent ayant touchés les protagonistes ont l'air d'avoir été totalement oubliés. Les nouveaux Inhumains sont aussi intéressants qu’un escargot avançant sur le carrelage d’une véranda par un dimanche pluvieux... L’histoire finit par ressembler à une mauvaise série Z. Et le dessin, me direz vous ? Et bien, il y a tellement de styles différents dans cet album qu’on dirait un recueil de « mauvais pop art », celui que vous trouvez à 5 euros au supermarché du coin, juste avant noël. En clair, c'est un album qui n'est ni à acheter, ni à lire. Une lecture inhumaine quoi...

ISBN 9782809466751