parution 09 novembre 2016  éditeur Panini Comics  collection 100 % Marvel
 Public ado / adulte  Thème Fantastique - Etrange, Super-héros

La Vision T1

Un peu moins qu'un homme

En s'installant avec sa famille dans une banlieue paisible, la Vision pensait trouver un cadre idyllique mais le fait qu'ils soient des synthézoïdes posent des problèmes à certains. Intégration et racisme au cœur d'un premier album de haute volée.


La Vision T1 : Un peu moins qu'un homme (0), comics chez Panini Comics de King, Hernandez Walta, Bellaire, Del Mundo
  • Notre note Blue Star Blue Star Blue Star Blue Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Blue Star Blue Star Blue Star Blue Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Blue Star Blue Star Blue Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Panini Comics édition 2016

L'histoire :

Dans la banlieue d'Arlington, une nouvelle famille vient de s'installer. Il ne s'agit pas de personnes comme les autres puisqu'il s'agit de la Vision, de son épouse Viriginia et leurs jumeaux Vis (la fille) et et Vin (le garçon). Certains voisins leur souhaitent la bienvenue, d'autres les prennent en photo. Très vite, le quotidien reprend le dessus. La Vision part travailler comme représentant des Avengers auprès du gouvernement américain, les enfants vont au lycée et Virginia s'occupe du foyer. De temps à autre, chaque membre de la famille reçoit des réactions désagréables voir injurieuses de la part des autres. Un dimanche, la Vision choisit de se rendre au quartier général des Avengers pour y faire un auto-diagnostic. Alors que Viriginia survole les devoirs de ses enfants, Vis se fait transpercer par la lame du Moissonneur. Le super-vilain ne perd pas de temps puisqu'il pousse Virigina et s'attaque à Vin. Se relevant, l'épouse de la Vision saisit un plateau en fer sur lequel se trouvait les cookies déposés par de gentils voisins et fracasse la tête du Moissonneur à plusieurs reprises !

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

La Vision est un personnage qui a connu un parcours assez chaotique chez Marvel. Créé en 1940 par Joe Simon et Jack Kirby sous la forme d'un policier doté de pouvoirs, il a été redéfini en 1968 par Roy Thomas, Stan Lee et John Buscema. Depuis, ce super-héros n'est pas un humain mais un synthézoïde, une sorte de robot qui fut créé par Ultron (un autre robot) et qui va au fil du temps éprouvé divers sentiments. Mari de la Sorcière Rouge un temps ou détruit par Miss Hulk mais aussi membre régulier de différentes factions d'Avengers, la vie de la Vision n'a pas toujours été un long fleuve tranquille. Le personnage fut même interprété par l'acteur Paul Bettany dans le film Avengers : Age of Ultron. Ayant la volonté de proposer un récit d'envergure à son personnage, la Maison aux idées a sollicité Tom King, le scénariste que l'on a découvert sur Grayson et Batman et qui était par le passé agent de la C.I.A.. Celui-ci a envisagé un récit étonnant qui met en scène la Vision et sa famille. Première surprise, le synthézoïde a une femme et des enfants ! En réalité, il les a entièrement créé et souhaite une vie de famille dans une banlieue paisible. Seulement de par leur nature, la Vision et sa famille vont attirer les regards et les sombres pensées de leurs voisins, leurs camarades de classe etc. Seconde surprise, Tom King installe une ambiance différente, oppressante, sombre et qui aurait parfaitement eu sa place au sein de l'ancienne collection Max Comics, voir même chez un éditeur comme Vertigo. L'histoire est immersive et ce, dès les premières pages. Tom King use d'une narration malicieuse et addictive. Il propose en plus des rebondissements palpitants comme, notamment, la fin du premier épisode où Virginia va tuer un super-vilain à coup de plateau ! On frôle d'ailleurs à ce moment le fameux Dexter de la série télévisée. La tonalité adulte du récit trouve dans le trait de Gabriel Hernandez Walta une parfaite transposition. L'artiste espagnol nous enthousiasme depuis plusieurs années et son récent run sur Magneto l'a confirmé. Ici, sa mise en scène est ingénieuse, lisible et toujours au service de l'histoire. La colorisation de Jordie Bellaire complète ce bilan d'exception avec des teintes toujours bien choisies. Atypique et saisissant, cette Vision se place déjà comme un incontournable de Marvel.

ISBN 9782809440218