parution 16 juillet 2014  éditeur Panini Comics  collection Presse Marvel
 Public adulte  Thème Fantastique - Etrange, Super-héros

Marvel Classic – V 1, T15

Tonnerre au 31ième siècle ! (kiosque)

Actualité cinématographique oblige, Les Gardiens de la Galaxie squattent ce numéro qui reprend des épisodes de plusieurs revues datant de 1977 à 1980. L'équipe du 31ième siècle y côtoie Spider-Man, La Chose, mais aussi Thanos et d'autres encore.


 Marvel Classic – V 1, T15 : Tonnerre au 31ième siècle ! (0), comics chez Panini Comics de Wein, Stern, Claremont, Gruenwald, Buscema, Janson, Bingham, Day, McLeod, Sean, Roussos, Wein, Milgrom
  • Notre note Blue Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Blue Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

L'histoire :

Au sommaire de ces numéros, 6 épisodes tirés de Mighty Thor Annual #6, Marvel Team Up (vol1) #86 et Marvel Two-in-One #61 à 63 et #69 :
A Manathan, le calme relatif d'une matinée d'été est brisé par le mugissement d'un vent bruyant. D'habitude blasés, les habitants lèvent les yeux au ciel, fixant avec admiration la silhouette majestueuse et aux cheveux blonds qui passe en trombe au dessus d'eux. Voici Thor virevoltant entre les immeubles. Son cœur nordique est chargé de bonheur à la vue de cette ville, mais il pèse aussi, comme si une soudaine calamité s'apprêtait à frapper ! L'instinct du dieu du Tonnerre ne le trompe jamais, il va devoir se battre contre un ennemi bien curieux...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Les amateurs des productions Marvel le savent : à chaque fois qu'un long métrage est à l'affiche, c'est une multitude de comics à l’effigie des héros du grand écran qui déferle en kiosques et librairies. Éditions, adaptations et réimpressions sont donc de rigueur. Marvel Classic, le trimestriel old school des éditions Panini, était donc l'occasion idéale de proposer un bon vieux rappel consacré aux Gardiens de la Galaxie. On retrouve ainsi la team de super-héros venus du futur et crées en 1969 quasiment 10 ans après leur première apparition dans le Marvelverse. Le premier épisode met en scène Thor, qui s'oppose à Korvac. Ce vilain a une histoire très classique : c'est un ex scientifique qui fut chargé de travaux sous la contrainte d'une race extraterrestre, les Badoon. D'abord victime, puis devenu bourreau, il a jeté son dévolu sur la Terre protégée par l'Asgardien. Mais ce dernier a tellement de mal que les Gardiens de la Galacie vont lui porter secours. On ne retiendra pas grand chose de cette grosse baston, si ce n'est sa trame archi-classique. S'en suit un épisode sous forme de crossover entre Spider-Man et les Gardiens. Chris Claremont concocte une histoire simple et rocambolesque, valorisée par les dessins de Bob McLeod. La présence du Tisseur assure la touche d'humour qui évite une lecture au premier degré, chose qui manquait aux aventures précédemment citées de Thor. Le reste du magazine -soit un peu plus que la moitié- met en avant La Chose, épaulée par Stretcho, qui va se retrouver embarqué au beau milieu d'un règlement de comptes entre créatures stellaires. Parangon, une sorte de femme génétiquement parfaite, s'est mise en tête de retrouver Warlock. Une course poursuite pas vraiment haletante s'en suit... Bien que cette mini-saga soit assez représentative des productions des années 80, il faut vraiment être un fan hardcore pour y trouver quelque chose de plaisant. Les plâtrées de dialogues ampoulés n'arrangent rien et ce n'est pas le dernier chapitre, où c'est Vance Astrovik qui tient la vedette, qui nous consolera, malgré ses dessins très corrects. Voilà, ça sent le marketing sorti du grenier à plein nez, mais au moins, les nostalgiques de la fin des 70's - début 80's s'y retrouveront !

ISBN 9782809445046