parution 01 mars 2008  éditeur Panini Comics  collection Panini - America's Best Comics
 Public ado / adulte  Thème Mondes décalés, Esotérique, Fantastique - Etrange, Roman graphique Super-héros

Promethea T5

Conclusion du voyage à Immateria pour Sophie qui espère retrouver le bien-aimé de Barbara. Malgré des dessins somptueux et un scénario travaillé, ce tome manque un peu de rythme…


 Promethea T5, comics chez Panini Comics de Moore, Williams III, Cox
  • Notre note Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Blue Star Blue Star Blue Star Blue Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Panini Comics édition 2008

L'histoire :

Sophie, Barbara et Boubou arrivent dans un nouveau monde, celui de Chesed. A peine arrivées, elles constatent que cet endroit est étonnamment bleu et chaque odeur ou décor leur rappelle le souvenir paternel. D'ailleurs, la Prométhéa qu'incarne Sophie retrouve le sien et abandonne le corps de cette dernière pour partager quelques moments avec lui. Sophie se sent bizarre : elle n'est plus une divinité, mais une simple mortelle. Elle retrouve un brin de joie en rencontrant elle aussi le père qu'elle n'a jamais rencontré qu’une seule fois. Il lui explique le pourquoi de son absence et s'excuse auprès d'elle. Ensemble, ils se dirigent vers l'abysse suivante. Avant d'y pénétrer, le père de Sophie, ainsi que Boubou, les abandonnent. En poursuivant leur périple, les deux femmes arrivent au bord d'une falaise. Malgré leur peur, elles sautent dans le vide. Elles se retrouvent dans un monde désolé jonché de nombreuses ruines. Elles voient une femme sur un chameau et s’entretiennent avec elle. Mais Sophie découvre rapidement la supercherie : il s'agit d'Aleister Crowley…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Après la claque prise sur le précédent tome, les créateurs de Promethea se devaient de ne pas faiblir sur leur lancée. Si d'emblée les dessins confirment tout le bien que l'on pense de J.H. Williams III, le scénario pêche pourtant un petit peu. En effet, malgré un voyage qui pourrait sembler initiatique, chaque monde (ou abysse) est l'occasion pour Alan Moore de développer une théorie métaphysique. Jusqu'alors, il avait réussi à nous embarquer dans sa réflexion. Il faut bien dire que cette fois-ci, on a clairement l'impression de s'éterniser sur Immateria. Malgré sa diatribe, le scénariste ne parvient à empêcher le sentiment de longueurs… Pourtant le dessinateur s'évertue à multiplier les exercices de style, avec une réussite qui pourrait en décourager plus d'un. Les détails fusent de toute part, les cadrages sont osées, les personnages fins. Les chapitres 21 à 23 sont à eux seuls une véritable vitrine ! Malgré quelques longueurs, ce tome nécessite une certaine ténacité, afin d’en saisir (peut-être) la substantifique moelle…

ISBN 9782809402551