parution 05 janvier 2016  éditeur Panini Comics  collection Presse Marvel
 Public ado / adulte  Thème Fantastique - Etrange, Aventure - Action Super-héros

Secret Wars : Ultimate End T1

Rupture (kiosque)

L'univers Ultimate agonise dans cette revue avec la dernière saga (Ultimate End) mais nous offre aussi des récits liés au Battleworld comme Inhumans, Squadron Sinister et Captain Marvel, pour une revue assez irrégulière.


 Secret Wars : Ultimate End T1 : Rupture (0), comics chez Panini Comics de Soule, Guggenheim, Thompson, Bendis, Deconnick, Pacheco, Lopez, Bagley, Timms, d' Armata, Martin jr, Ponsor
  • Notre note Blue Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Blue Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

L'histoire :

Ce numéro contient :
- Ultimate End (épisode 1) : Trois semaines avant la fin des mondes, Spider-Man affronte un Escadron des Serpents uniquement composé de femmes ! Dans sa lutte, il est rejoint par les New Ultimates...
- Inhumans : Attilan Rising (épisode 1) : Dans le Greenworld, un groupe de Résistants essaie de renverser le monde en place sans attirer l'attention des Hulk ou des Thor...
- Squadron Sinister (épisode 1) : Hyperion et son escadron suprême dominent la Baronnie de Supremia d'une main de fer. Lorsqu'un Thor meurt dans leur immeuble, les ennuis débutent...
- Captain Marvel and the Carol Corps (épisode 1) : Carol Danvers, alias Captain Marvel, s'amuse en vol avec les pilotes de son corps lorsqu'une explosion se produit dans leur secteur et que les Thors arrivent peu après...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

La destruction des mondes connus par le crossover Secret Warsn'a pas que du mal. En effet, cela faisait maintenant plusieurs années que l'univers Ultimate traînait son malheur auprès des lecteurs. Conscient de cela, Marvel a confié à Jonathan Hickman la rénovation de ses univers pour n'en fonder qu'un seul : le Battleworld. Autour d'un monde principal, il existe diverses provinces composées de morceaux d'anciens mondes. Cette revue s'ouvre sur le premier épisode de la saga Ultimate End. Contrairement aux autres titres liés à Secret Wars, le récit de Brian Michael Bendis débute quelques jours avant et fait progressivement monter la pression autour du chas à venir. Pas désagréable mais loin d'être passionnant, on ne peut pas dire que nous sommes très emballés, malgré un Mark Bagley des bons jours aux crayons. Le second titre au menu est Inhumans. Toujours écrit par Charles Soule qui a la charge d'écrire les aventures du peuple de Medusa depuis Inhuman, ne s'est pas vraiment forcé en écrivant un récit très basique. John Timms est un dessinateur assez correct mais guère impressionnant. Le Squadron Sinister est une relecture amusante de l'Escadron Suprême de J. Michael Straczynski par Marc Guggenheim. Cette fois, la verson Marvel de la Justice League penche vers une équipe de héros dont certaines actions ne sont pas très éloignées de celles des fameux Boys de Garth Ennis, en moins trash quand même. Plutôt intéressant, ce chapitre présente certaines qualités dont les dessins de Carlos Pacheco. Enfin, l'on retrouve Captain Marvel associée à son Carol Corps. Un brin rétro, pas vraiment d'histoire jusqu'ici mais éventuellement la promesse que Kelly Sue Deconnick et David Lopez nous offrent un vrai récit par la suite. Avec un sommaire composé de bric et de broc (pardonnez-nous l'expression ringarde), il n'est pas certain que les fans de l'univers Ultimate (s'il en reste) adhère aux autres séries.

ISBN 9782809455113