parution 07 novembre 2012  éditeur Panini Comics  collection Marvel Omnibus
 Public ado / adulte  Thème Fantastique - Etrange, Aventure - Action, Humour Super-héros

Spider-Man par Todd McFarlane

(intégrale)

Doc' Oc, Venom, Silver Sable, Mystério, le Bouffon Vert, Le Lézard et bien d'autres Vilains plus ou moins obscurs, bref, une liste d'ennemis presqu'aussi épaisse que ces 800 pages, pour des aventures cependant très (trop ?) classiques !


Spider-Man par Todd McFarlane, comics chez Panini Comics de Herdling, Michelinie, Doran, McFarlane, Larsen, Saviuk, Wilcox, Stein, Sharen, Chiarello, Cohen, Wright, Jackson
  • Notre note Blue Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Blue Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Panini Comics édition 2012

L'histoire :

On prétend que Spider-Man a la poisse. Une réputation qui colle au Tisseur aussi bien qu'il adhère aux parois des immeubles. Mais ce soir d'été, où New-York est au bord de l'inondation, la ville n'a plus connu d'orage aussi violent depuis une vingtaine d'années, celui qu'on afflige aussi du sobriquet de «Gobe Mouche» peste contre lui-même. Le voici en effet réduit au même rang que les piétons ! Se battre à longueur de temps contre des Vilains et coffrer de vulgaires cambrioleurs entre deux missions à hauts risques l'a en effet conduit à oublier de recharger ses lance-toiles !!! Passablement fatigué et s'en voulant de son étourderie, il rentre à son appartement en rampant, sautant et marchant… Une bonne nuit de repos et une extension de ses cartouches dans sa ceinture s'imposent à lui. Mais pendant son sommeil, Doc'Oc ourdit un plan des plus machiavéliques…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Panini Comics continue de proposer aux fans de Marvel des recueils épais comme une Bible, désormais bien connus sous le nom d'Omnibus. Une fois n'est pas coutume, c'est le Tisseur qui est en haut de l'affiche, avec un pavé qui compile l'ensemble des épisodes écrits par David Michelinie et dont l'immense majorité de chapitres a été dessinée par le célèbre Todd McFarlane, le créateur du mythique Spawn. Alors, disons-le tout de suite : les scénarii sont vraiment très consensuels, c'est-à-dire destinés au plus large des publics et ils semblent rétrospectivement bien mièvres en comparaison avec ceux que le Canadien finira par écrire lui-même plus tard, lorsqu'il sera entièrement aux commandes de la série. Ici, point d'effusion sanguine, point de fight violent, bref, du 100 % mainstream. On retrouve donc sans aucune surprise les Vilains les plus connus, qui, bien évidemment, vont donner un minimum de fil (d'Araignée) à retordre à notre héros costumé. Dans la pure tradition de la série, la relation amoureuse entre Peter et Mary-Jane Watson y a la part belle et il faut bien avouer que McFarlane en fait une compagne diablement sexy, voire un tantinet coquinette ! Tout cela est bien sympathique, mais on regrette amèrement le manque de prise de risque. A force de jouer la carte du «passe-partout», on finit aussi par frôler l'ennui. D'autre part, les Vilains de second rang sortis du chapeau de Michelinie s'avèrent bien souvent ridicules. Qui se souvient de Chance, de Black Fox du Hanneton Brutal (devenu le Cercope sanguin), de Manslaughter Marsdale ou de Madame Fang (on vous en épargne quelques autres) , à part pour en rire ? Alors certes, le dessin de McFarlane a de quoi amener quelques satisfactions, bien que l'encrage soit quelques fois très approximatif, mais c'est une bien maigre consolation. Non, on n'en démord pas, on aurait préféré une Intégrale des chapitres «tout McFarlane». On ne pourra donc conseiller l'acquisition de ce volume, qu'à ceux qui accordent une importance supérieure à leur collection des aventures de Spidey…Un gros pavé, oui, mais une lecture de qualité assez médiocre…

voir la fiche officielle ISBN 9782809424164