parution 07 septembre 2011  éditeur Panini Comics  collection Presse Marvel
 Public ado / adulte  Thème Fantastique - Etrange, Super-héros

Wolverine (revue) – Revue V 2, T3

Wolverine en Enfer (3/3) (kiosque)

C'est la fin du séjour en Enfer pour Logan, l'issue d'une histoire sanglante, et pour enchainer, quatre histoires courtes en guise d'épilogue/prologue du prochain arc. Avec Wolverine, le spectacle est toujours au rendez-vous !


 Wolverine (revue) – Revue V 2, T3 : Wolverine en Enfer (3/3) (0), comics chez Panini Comics de Aaron, Guedes, Sanders, Latour, McKelvie, Gaydos, Wilson, Renzi, Rauch, Pattison, Lee
  • Notre note Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star
  • Scénario Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star
  • dessin Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star
©Panini Comics édition 2011

L'histoire :

Au sommaire de ce numéro (kiosque) : - Wolverine en enfer (5) : Logan a été victime d’une machination, où son âme est retenue prisonnière des enfers et son corps possédé par le Démon. Dans les limbes infernales, il affronte ses anciennes victimes, croise ses amours passés et disparus, et finit par tomber nez à nez avec son père ! Sur terre, c’est une autre histoire : le Wolverine possédé s’en est pris aux proches du « vrai » mutant griffu, et en se rendant à Utopia, il provoque un vrai carnage parmi les X-Men…Mystique, la mère de Diablo, a convoqué les Ghost Riders pour que l’esprit du canadien regagne son corps… - Terre brûlée (1 à 4) : L’histoire de Logan est complexe, et plus ancienne qu’on ne pourrait le croire si on ne se fie qu’à ses traits. Du Japon aux USA, en passant bien sûr par le Canada, retracer son parcours n’est pas chose aisée.

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

C’est donc la fin du run infernal pour notre homme aux griffes d’adamantium. Malheureusement la chute s’avère un peu fade au regard des épisodes précédents, un peu comme une cerise tapée sur le gâteau ! La faute principalement au graphisme du tandem Renato Guedes (dessin) et Jose Wilson Magalhães (encrage), dont la qualité jusque là quasi irréprochable semble baisser brutalement ! Sans doute est-ce une conséquence d’une cadence de production aussi démoniaque que le contexte de cette mini-série. Elle reste néanmoins d’une bonne qualité et offre des moments de lecture aussi divertissants que spectaculaires. Le reste du mensuel se décompose en quatre épisodes de six planches chacun ! Un brin déstabilisant car les histoires donnent l’impression de ne pas être liées entre-elles, mais en réalité, elles le sont bel et bien, et les clés de compréhension nous seront livrées avec le prochain arc. A noter : le travail de Michael Gaydos, un artiste qui se détache largement du lot et qu’on a déjà remarqué par ailleurs dans Spider-Man ou bien sûr dans Alias. Un numéro de transition, qui n’atteint pas des sommets mais qui se laisse lire assez agréablement.

voir la fiche officielle ISBN 9782809422078