parution 20 mars 2014  éditeur Rackham  Public ado / adulte  Thème Roman graphique, Policier, Thriller Graphic Novel

Sin City T3

Le grand carnage

Dwight est de retour avec un nouveau visage. Alors qu'il souhaite mettre hors d'état de nuire un parfait enfoiré et ses potes, il met les pieds dans une véritable poudrière. Un polar hard boiled captivant.


 Sin City T3 : Le grand carnage (0), comics chez Rackham de Miller
  • Notre note Blue Star Blue Star Blue Star Blue Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Blue Star Blue Star Blue Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Blue Star Blue Star Blue Star Blue Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Rackham édition 2014

L'histoire :

Je viens de passer la soirée chez Shellie, la serveuse du Kadie's club, lorsqu'un abruti ne cesse de tambouriner à la porte de son appartement. Elle me dit qu'il s'agit de Jackie, un homme qu'elle aurait préféré ne jamais faire entrer dans sa vie, un goujat brutal qui traîne toujours avec sa bande. Je me rhabille puis me rend dans la salle de bain lorsque lui et ses bras cassés rentrent enfin chez Shellie. Jackie a envie de pisser. J'en profite pour lui passer dans le dos et le tenir en respect avec ma lame. Je le menace si bien qu'il sort apeuré et hurle à ses sbires de partir. Je ne peux laisser ce type s'en sortir comme ça. Je saute du balcon pour le suivre mais alors que je monte dans ma décapotable, Shellie me crie quelque chose. Je ne la comprends pas, les bruits d'un hélicoptère de la police couvrant ses mots. Je débute ma filature en le suivant d'assez près, mais en évitant de rouler trop vite. J'ai beau avoir changé de visage, je suis toujours recherché par les flics de Sin City. Jackie se dirige vers la vieille ville, le quartier des femmes, capables de vous octroyer tant de plaisir si vous respectez les règles. Là-bas, ce sont elles qui font la Loi, alors lorsque Jackie s'y rend, il risque de ne pas y faire long feu. A peine arrivés, lui et ses copains découvrent la lame de Miho. Leur conduite déplacée leur a vaut la mort. Mais dans la poche de Jackie, je trouve un badge. Bordel, cet enfoiré était un salopard de flic...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Frank Miller a façonné avec Sin City un polar aussi sombre que l'âme humaine. L'auteur s'était jusqu'ici fait connaitre en révolutionnant les codes des séries de super héros en leur insufflant une ambiance atypique et une violence inédite dans des récits prévus à l'origine pour les adolescents. Avec Sin City, il créé un univers original, une ville où la corruption, le vice et la décadence sont le lot quotidien. Les personnages présentés dans les deux premiers albums montraient une profondeur surprenante, Marv nous offre des palabres presque philosophiques par instant et Dwight flirte parfois avec la folie. C'est ce dernier qui est de nouveau le héros dans Le grand carnage. Certes, il n'est plus vraiment le même, il s'est fait refaire le visage et ne pense plus à Ava, celle qu'il a du tuer. Ce qu'il y a de bien avec Frank Miller, c'est qu'il explore ses personnages jusqu'à l'usure. Dans le cas de Dwight, il le renvoie dans les coins sombres de la ville, ceux du quartier des femmes, lieux de prostitution en auto-gestion. Miller nous offre une panoplie de seconds rôles irrésistibles, de l'abruti macho Jackie à la bouillante valkyrie Gail. Le récit est une fois encore particulièrement captivant. Devant l'enchainement de catastrophes, on a hâte de voir comment Dwight peut se sortir d'un pareil traquenard. Rythmé, drôle et violent, ce volet ne déçoit pas, même si on pourra néanmoins trouver Miller un chouya moins inspiré. L'originalité, il l'a conservée pour sa partie graphique. Le style employé sur la série est sublime, les jeux d'ombre sont nombreux et participent à l'ambiance unique de Sin City. Frank Miller continue de bâtir une œuvre colossale avec cette série...

voir la fiche officielle ISBN 9782878271706