parution 05 octobre 2000  éditeur Semic  Public ado / adulte  Thème Fantastique - Etrange, Adaptation

Kiss : Psycho circus T5

(kiosque)

La série s'interrompt à mi-chemin avec ce 5ème numéro. Un arrêt regrettable, car elle proposait bon gré, mal gré, des histoires fantastiques plutôt intéressantes et illustrées par le terrible Angel Medina.


 Kiss : Psycho circus T5, comics chez Semic de Holguin, Medina, Kemp, Troy, Haberlin, Depuy
  • Notre note Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Blue Star Blue Star Blue Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Semic édition 2000

L'histoire :

Au sommaire de ce numéro (kiosque) :
- Kiss Psycho Circus # 13-15, Destroyer (4/4) et Year of the Fox (1 et 2) : Destructeur (4/4) : Nous le savons, les Quatre-qui-ne-font-qu'Un sont des êtres célestes qui peuvent être considérés comme des Dieux. Mais ils ne sont pas pour autant à l'abri de la destruction, comme le prouve émergence d'une terrible entité !
- L'année du Renard : Dans le Japon médiéval, Ukira, fils d'un général mort le jour même sur le champ de bataille, se doit de franchir le col d'une montagne enneigée pour transmettre un message de la plus haute importance pour les siens. Il est à mille lieues de savoir les épreuves qui l'attendent et les quatre rencontres déterminantes qu'il s'apprête à faire...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

C'est donc au bout de 15 épisodes de la série qui en compte 31 que les lecteurs français assistent au tombé de rideau définitif. C'est regrettable car le duo Brian Holguin/Angel Medina nous a vraiment divertis. Certes, certaines histoires sont mieux réussies que d'autres, comme ce dernier numéro le démontre lui aussi. On assiste en effet à la fin de la mini-série Destructeur en quatre épisodes. A l'évidence, ce rush ne fera pas spécialement partie des bons souvenirs attachés à cette licence. Disons qu'il est le prétexte à une bataille cosmique plus spectaculaire que passionnante. En revanche, on retrouve un peu d'originalité avec L'année du Renard, une sorte de conte onirique qui nous projette au milieu d'un Japon médiéval où le sens de l'honneur reste le plus noble des sentiments. Le brave Ukira traversera autant d'épreuves que le groupe Kiss compte de musicos, avec une sauce revisitée pour l'occasion, à la manière de quatre élémentaires. Une fois n'est pas coutume, les dessins de Medina mettront tout le monde d'accord : même dix ans après, ils restent d'une beauté incontestable. Voilà, la belle aventure s'arrête là. La série n'a pas trouvé son public, vraisemblablement desservie par les préjugés et le look de pacotille du groupe. Comment pouvait-on deviner, sauf à être un fanatique de <>Kiss ou des publications d'Image Comics, qu'il ne s'agissait pas d'une adaptation de la vie des hardos ? Reste à prier les Quatre-qui-ne-font-qu'Un qu'un éditeur prenne le risque inconsidéré de rééditer la série. En attendant, le marché de l'occasion pourrait bien être une aubaine pour vous...

ISBN