parution 05 juin 1997  éditeur Semic  collection Semic Kiosque
 Public ado / adulte  Thème Fantastique - Etrange, Super-héros

Planète Comics – Revue V 2, T2

Angela (kiosque)

Quand Neil Gaiman et Greg Capullo s'amusent à convoquer Spawn en qualité de témoin au procès que le Paradis instruit contre Angela, cela donne un spectacle diablement amusant !


 Planète Comics – Revue V 2, T2 : Angela (0), comics chez Semic de Gaiman, Capullo, Olyoptics, Broeker, Oliff
  • Notre note Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

L'histoire :

Au sommaire de ce numéro (kiosque) : Angela #1, #2 & #3 :
- Angela fête ses 100 000 ans. Elle célèbre l'évènement seule, sur Sandalphon 5, une toute petite planète glacée, qui abrite un Dragon qu'elle est autorisée à chasser. A peine le monstre terrassé, là voici convoquée à l’Élisée, le palais des Anges, où on l'attend pour la juger. Accusée de haute trahison, elle est en fait tombée dans un piège tendu par l'ange Gabrielle, qui la déteste. Pour témoigner en sa faveur, voici le Spawn convoqué pour témoigner du combat qu'elle a livré contre lui...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Non, vous ne rêvez pas, le Marchand de Sable n'est pas passé par Spawn, mais c'est bel et bien Neil Sandman Gaiman qui vient signer cette aventure qui fait office de hors série. Rendons à l'écrivain ce qui lui appartient. On est au début des années 90. Todd McFarlane, après avoir battu tous les records de vente chez Marvel, rompt les rangs en trustant au passage de grands talents pour fonder Images Comics. Il lance sa série et continue à s'entourer de très grands auteurs, pour asseoir un peu plus sa crédibilité. Il signe avec Frank Miller, Alan Moore et Neil Gaiman. Ce dernier lui suggère de créer un personnage-miroir du Spawn. Une icône «en symétrie», mais qui aurait des points de ressemblance. Ainsi naît Angela, qui apparaît assez vite, avant le 10ième épisode de la série-mère. Un alter ego féminin, qui peine aussi à accomplir sans moufeter les ordres de ses supérieurs, un physique charmant et l'affaire prend une tournure agréable. C'est aussi le cas de ce spin-off, qu'on se surprend à lire agréablement, malgré la grande simplicité du scénario. L'humour et le second degré y contribuent, s'appuyant sur le superbe travail d'un Greg Capullo en grande forme. Bref, ces chapitres sont assez anecdotiques dans la carrière de Neil Gaiman, mais ils ont permis aux fans du rejeton des Enfers de passer de bons moments.

ISBN