parution 05 octobre 1999  éditeur Semic  collection Semic Kiosque
 Public ado / adulte  Thème Fantastique - Etrange, Super-héros

Spawn - Hors série – Curse of the Spawn, T9

La malédiction de Spawn T8 (kiosque)

Spawn n'a jamais fait dans la dentelle, cette série dérivée non plus ! Avec le retour d'Overt-Kill, le tueur cybernétique, le sang va encore couler et de nombreuses âmes seront promises au purgatoire, sous la houlette d'une fine équipe d'artistes.


 Spawn - Hors série – Curse of the Spawn, T9 : La malédiction de Spawn T8 (0), comics chez Semic de McEllroy, McFarlane, Turner, Crain, Glapion, Hutchinson, Fotos, Nicholas
  • Notre note Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Blue Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Blue Star Blue Star Blue Star Blue Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Semic édition 1999

L'histoire :

Au sommaire de ce numéro (kiosque) :
- Curse of the Spawn #23-24 & 29 : Overt-Resurrection, Overt-Hell, Last Rites (Le retour d'Overt-Kill 1 et 2 ; Purgatoire) : Nicholas Rocca n'était qu'un homme de main maffieux, que ses activités ont conduit en réanimation. Mais son cœur ne lâche pas... Un des tueurs à la solde de Don Bartino. Tony Twist, patron de la branche New-Yorkaise, avait une dette envers le Parrain. Il proposa donc à Bartino d'effacer l'ardoise en lui promettant de greffer le cœur de son porte-flingue à un Cyborg né des dernières technologies. Ainsi, Overt-Kill est devenu l'arme fatale de La Famille... Pendant que les hommes se concentrent sur leur triste sort, les affaires continuent au Paradis, où la crise amène Dieu à réduire les dépenses. Et il se pose la question de supprimer le purgatoire, cet endroit où l'on accorde une seconde chance...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Avec les deux premiers épisodes de ce numéro, les fans de la série régulière pourront retrouver de vieilles connaissances. On reviendra en effet aux sources d'Overt-Kill, une sorte de Terminator, qui affronta en son temps le Spawn... Comme très souvent avec les comics de super-héros, les personnages qu'on croyait morts finissent par apparaître à nouveau ! Et c'est bien sûr ici le cas, avec ce monstre humanoïde, qui a le mérite de pouvoir rebooté grâce à la technologie. Facile pour un scénariste : hop, une version 2.0 et voici Overt-War ! La logique fait donc que l'écriture n'est pas vraiment palpitante. En fait, on est en pleine série Z, avec une réinterprétation de Frankestein, sauce militaro-destroy ! Mais l'ensemble est véritablement sauvé par les dessinateurs. Dwayne Turner rend une copie impeccable, et le visuel de Clayton Crain est époustouflant. L'artiste n'utilise pas la palette informatique, mais ses planches impressionnent déjà. Cadrages d'écoles, tronches on ne peut plus expressives, on se régale ! Et le dernier épisode, qui nous expédie au purgatoire, est un exemple d'histoire brève, mais réussie. Une petite nouvelle fantastique, teintée d'humour particulièrement noir. Un numéro qui vaut le coup d’œil !

ISBN