parution 25 août 2010  éditeur Soleil  Public ado / adulte  Thème Horreur

FVZA T2

Une énième série qui voit la terre menacée par des Zombies et des Vampires ? Oui, mais c'est du grand format et du costaud, tant pour la narration que pour le dessin. Ok, ça ne révolutionnera pas le genre, mais ça vaut tout de même le détour.


 FVZA T2, comics chez Soleil de Hine, Martinez, Langley
  • Notre note Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Soleil édition 2010

L'histoire :

Le professeur Hugo Pecos, grand-père de Vidal et Landra, a consacré toute sa vie au FVZA, une organisation qui existe depuis les origines des USA. En effet, en cette ère, le vampirisme et le zombisme se propagent par virus. Un vaccin a fini par être trouvé et on pensait que la santé publique serait désormais garantie. Hélas, une nouvelle souche de virus est apparue dans une petite ville des Etats-Unis et la FVZA doit reprendre du service. Le centre d’entraînement du FVZA se situe à Albuquerque, que ses membres surnomment officieusement « la ville des crocs ». Entraînement difficile, guerre facile, c’est ce que dit le dicton. Et c’est aussi valable quand on étudie les différentes manières d’éradiquer ces monstres… Car les histoires de gousse d’ail, de crucifix à brandir ou d’eau bénite à projeter sur le visage d’un suceur de sang, c’est quelque peu dépassé. En revanche un bon coup de lance-flammes et vous allez voir que c’est encore ce qu’il y a de plus efficace !

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Le comics d’épouvante est une vieille tradition, remise au goût du jour depuis quelques temps : Walking Dead, 28 jours plus tard, The Zombie : Simon Garth… Autant de séries qui ont récemment fait dresser les morts-vivants hors des tombes et aussi les cheveux des lecteurs. Même Marvel s’y est mis en zombifiant ses icônes ! FVZA ne verse donc pas dans l’originalité, mais sa recette fonctionne. Il y a tout d’abord le dessin, très réaliste, qui assure un impact visuel fort. Roy Allan Martinez et Wayne Nichols nous en mettent plein les yeux. Les couleurs et les effets de lumière collent parfaitement au graphisme, rendant certaines scènes terriblement inquiétantes… Côté scénario, on se souvient que le récit démarre dans le tome précédent par un flashback. On retrouve donc les protagonistes au début d’une série d’évènements qui vont manifestement les conduire à se déchirer et on apprend progressivement leur histoire, à l’occasion de leur apprentissage de la guerre menée contre les suceurs de sang et les mangeurs de chair. On se familiarise aussi avec les relations qu’entretiennent entre eux les Vampires. Cet aspect de la psychologie des monstres est un thème incontournable dans la mythologie des vampires et il est ici habilement exploité par David Hine, Enfin, l’action et le spectaculaire sont au rendez-vous. Une bonne suite, qui nous laisse espérer un bon dénouement.

ISBN