parution 10 mai 2013  éditeur Urban Comics  collection DC Renaissance
 Public ado / adulte  Thème Fantastique - Etrange, Super-héros

Batwoman T2

En immersion

En enquêtant sur une série de disparitions d'enfants, Batwoman découvre l'existence d'une redoutable organisation criminelle nommée Medusa. Une suite moins flamboyante et clinquante...


 Batwoman T2 : En immersion (0), comics chez Urban Comics de Blackman, Williams III, Reeder, McCarthy, Perez, Major, Stewart, Jock
  • Notre note Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Urban Comics édition 2013

L'histoire :

Il aura fallu du temps à Kate pour devenir Batwoman. D'un passé meurtri par la perte de sa mère et de sa sœur jumelle Bette, elle grandit dans l'ombre d'un père militaire et exemplaire et s'engageaelle aussi une fois l'âge légal atteint. Malheureusement, elle se réfugie petit à petit dans l'alcool à mesure que les années passent et multiplie les conquêtes du beau sexe. Suite à diverses coïncidences, dont une rencontre avec Batman, elle a voulu aussi protéger les citoyens de Gotham. Son père lui a offert une formation très particulière avec tortures et combat au menu. Des mois plus tard, elle enfile un costume, celui de Batwoman. Dernièrement, tout semblait aller pour le mieux. Kate s'est trouvée une relation stable avec l'inspectrice Maggie Sawyer et sa cousine, au courant de son identité secrète, a choisi de l'accompagner en mission sous le nom de Flamebird. Lors d'une enquête sur des disparitions d'enfants, cette dernière est gravement blessée par un homme orné d'un crochet. Cet individu est membre d'une mystérieuse organisation : Medusa...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Batwoman a longtemps été un personnage de second rang dans l'univers de Gotham. Depuis l'arrivée de J.H. Williams III sur la série en 2009, celle-ci est sortie de l'ombre pour devenir plus qu'une simple féminisation de Batman et aussi l'un des titres les plus marquants du catalogue D.C. Comics. Les tomes Élégie et Hydrologie, se sont révélés de véritables pépites et l'attente autour du nouveau volet était grande. En immersion risque de désarçonner les fans de la première heure. En effet, le brillant J.H. Williams III ne se charge que d'un seul épisode niveau dessin. Celui-ci est bien sûr magnifique et dispose d'un découpage hallucinant. On n'aura de cesse de vanter la qualité et la finition des planches du dessinateur. Malheureusement, un tel degré de finition exige forcément un capital temps important ce qui a forcé D.C. Comics a confier la tâche à d'autres illustrateurs, le temps que J.H. Williams III reprenne un peu d'avance sur un futur cycle. Ce dernier n'a cependant pas totalement lâché sa belle puisqu'avec W. Haden Blackman, il se charge de la supervision de l'histoire. Celle-ci poursuit la trame entamée précédemment et renvoie à un climax particulièrement tendu. En effet, Flamebird, la cousine de Kate, est dans le coma alors que Batwoman traque le responsable de ce méfait et de la disparition de plusieurs enfants. Le récit conserve les éléments que l'on appréciait jusqu'ici dans la série, mais assez vite, l'ensemble manque de souffle. La narration est plus basique et l'inventivité que J.H. Williams III rajoutée au travers de son découpage ou de ses planches manquent à l'appel et ne compense plus du coup une trame plus simple. On obtient donc des épisodes plus classiques et moins riches en surprises. Au niveau des dessins, le bilan est moins reluisant aussi. Amy Reeder offre un trait plus classique, loin d'être désagréable mais qui est loin du style léché de Williams III. Ensuite, Trevor McCarthy prend le relais et ce dernier se cherche un peu, il effectue quelques planches au découpage plus spectaculaire et son trait se fait plus fin. Le résultat est plus convaincant déjà. Sur un chapitre, il est secondé par Pere Perez, le temps de quelques planches. En définitive, cet opus s'avère être une transition imparfaite, certes, mais qui remplit sa tâche, sans éclair de génie ni moments cultes. Vivement la suite par conséquent...

voir la fiche officielle ISBN 9782365772235