interview Bande dessinée

Patrick Sobral

©Delcourt édition 2009

Pour les plus « vieux », il est du Zodiaque (rapport à Saint Seiya, référence sur son œuvre) ; pour les plus jeunes, il est Légendaire ! Son petit dernier est paru le 4 mars 2009 et c’est un concours de près de 250 albums à gagner, signés de la main du maître, qui célébrait l’événement. Une broutille ! Patrick Sobral, stakhanoviste de l’édition jeunesse – si l’on en juge par son rythme de production – a accepté de répondre à nos questions. Revêtez votre armure. Prêts pour l’aventure ?

Réalisée en lien avec l'album Les Légendaires T10
Lieu de l'interview : le cyber-espace

interview menée
par
6 juillet 2009

Bonjour Patrick. Pour commencer, je te laisse te présenter en quelques mots. Qui es-tu ? D’où viens-tu ? Comment en es-tu arrivé « là » ?
Patrick Sobral : Né à Limoges en 1972, je me suis très rapidement mis à création de bandes dessinées (j'en dessine depuis que j’ai 5 ans). Aussi loin que je me souvienne, la bande dessinée a toujours été ma passion. Mais officiellement, j’ai publié ma toute première bande dessinée en 2000 dans le collectif Tsuki sélection : Les anges. C’était suite à un concours organisé par les éditions Tonkam. Il s’agissait de faire une bande dessinée de 16 ou 32 pages sur le thème des anges. Je me suis retrouvé parmi 11 sélectionnés sur plus de 700 participants. En 2002, j’ai quitté mon premier métier de décorateur sur porcelaine – que j'ai exercé pendant plus de 12 ans – pour me consacrer pleinement à la bande dessinée. J’ai « postulé » auprès des éditeurs au festival d'Angoulême en 2003 mais cela n’a pas eu de bon résultat. J’ai présenté à différentes maisons d'éditions plusieurs projets de bandes dessinées dans un style manga adulte qui ont tous été refusés. Alors, j’ai essayé de présenter un projet jeunesse, loin de ce que je voulais et savais dessiner au départ (et dans lequel je ne croyais même pas) et il a eu un excellent accueil de la part des éditions Delcourt. Ce projet, c'était Les Légendaires !

Quelles sont les références en matière de 9e art qui t’influencent ? On pense bien sûr au manga Saint Seiya de Masami Kurumada mais pas seulement…
PS : A vrai dire, pas tant que ça, puisque c'est d'avantage le dessin animé de Saint Seiya (signé par Shingo Araki) qui a servi de base à mon dessin actuel, que le manga d'origine de M. Kurumada dont j'apprécie moins le trait. Mais mon premier vrai coup de cœur a été le manga Vidéo Girl Aï dessiné par le génialissime Masakazu Katsura ! Plus récemment les dessinateurs Tite Kubo (Bleach) et Youn In-Wan et Yang Kyung-Il (Nouvel Angyo Onshi) m'ont sidéré par leur puissance graphique.

Tu as osé l’année dernière une réécriture originale du conte de La belle et la bête. Pourtant, tu es resté dans un format « jeunesse ». Etait-ce une volonté de ta part ou n’es-tu « banquable » que dans le genre ?
PS : Le format prévu au départ pour La belle et la bête était un format plus grand. La décision de le sortir dans le même format que les Légendaires est venu des éditions Delcourt, en cours de réalisation, dans le but de proposer une bande dessinée moins chère. C'est dommage. Je tenais au format d'origine...

A l’heure de la Star Ac’ et autres téléréalités, il existe forcément un classement public de tes héros. Le connais-tu ? As-tu toi-même un personnage préféré ? Nul ne te le reprochera…
PS : Je ne pourrai pas faire un classement précis de la popularité de mes 5 héros auprès des fans. Ce dont je suis certain, c'est que le personnage de Gryf arrive en tête, et de loin ! Il représente sans doute près de la moitié des demandes de dédicaces... Mon personnage préféré a longtemps été celui-ci, d'ailleurs. A présent, cela dépend surtout de ce que je fais vivre aux personnages, les rôles que je leur donne. En ce moment, j'ai une affection toute particulière pour le personnage de l'elfe Shimy que j'ai fait évoluer pour la rendre plus humaine, plus fragile.

Quelle partie de ton travail t’éclate le plus ? L’écriture, le dessin, les dédicaces ?
PS : Sur la bande dessinée proprement dite, les 2 parties qui m'excitent le plus sont : d’une part, la création des nouveaux personnages (la première étape), le design... C'est extra de mettre sur papier les persos qu'on a en tête depuis plusieurs mois, voire des années ! D’autre part ensuite, la mise en couleur des planches (dernière étape de la réalisation) car c'est à ce moment que la BD prend réellement corps et devient concrète ! Les dédicaces sont surtout destinées à rencontrer ses fans. J'adore en faire ! Mais c'est épuisant...

Quelle relation entretiens-tu avec ton jeune public ? « Qui » est d’ailleurs ton public réellement ?
PS : Mon lectorat a changé dernièrement ; enfin, je parle de sa moyenne d'âge en fait. Au départ, elle était de 8/12 ans dans sa majorité, ce qui correspondait à la tranche d'âge voulue pour la série. Mais ces dernières années, de plus en plus d'ados et d'adultes se mettent à la série, ce qui, du coup, me donne plus de possibilités d’introduire plusieurs niveaux de lecture dans mon travail, et ce qui est génial ! Pour ce qui est de la parité, je dois avoir 50/50 filles/garçons. J'ai un bon rapport avec ces fans, avec qui j'essaie au maximum de rester en contact via mon site web ou en faisant un maximum de rencontres/dédicaces un peu partout en France.

Sur le précédent album, L’alystory, un bédien te reproche de préparer le passage du « côté obscur » de l’un de nos héros, Razzia. Il dénonce une mécanique scénaristique répétitive et il annonce la mort de la série si tu t’entêtes ! Que réponds-tu ?
PS : Qu'au contraire, j'essaie d'éviter de répéter les mêmes histoires. C'est la raison pour laquelle j'opte depuis 2/3 tomes pour des histoires plus sombres, plus dramatiques afin de faire évoluer la série. Mais évidemment, cette évolution n'est pas du goût de tout le monde et je comprends les craintes de certaines personnes de voir Les Légendaires changer radicalement. Je les rassure, ce ne sera pas le cas. Mais une évolution est nécessaire, surtout après une dizaine de tomes. L'avenir dira si j'ai opté ou non pour la bonne direction...

As-tu ainsi une vision claire de la suite que tu entends donner aux aventures des Légendaires ? En verra-t-on un jour la fin ?
PS : J'évite de penser à long terme en ce qui concerne la série. Ceci, car mon esprit va bien plus vite que mes mains, et je me retrouve frustré de ne pas pouvoir dessiner immédiatement les histoires au fur et à mesure que je les invente. Alors, pour éviter ça, je me concentre principalement sur l'histoire en cours ; même si ça ne m'empêche pas de savoir déjà de quoi vont parler les 2-3 prochains tomes, du moins dans les grandes lignes... En ce qui concerne la fin de la série, je n'ai vraiment aucune idée sur la conclusion que j'apporterai, et encore moins à quel tome...

Un scoop ? D’autres envies ?
PS : Je suis actuellement à la recherche d'un dessinateur (débutant ou confirmé) à qui je pourrai confier les rênes d'une série « spin-of » des Légendaires (avec moi au scénario). Ce serait pour une mini-série qui serait une préquelle à la série actuelle. L'histoire serait celle de la rencontre des héros et la formation du groupe des Légendaires. En fait, pour mettre en histoire toutes les scènes de flashbacks qui jalonnent la série.

Quel compliment en retour sur ton œuvre t’a fait le plus plaisir ? En as-tu souvenir ? Ou quel meilleur compliment attendrais-tu…
PS : Quand des personnes viennent me voir en disant que c'est ma bande dessinée qui a donné le goût de la lecture à leurs enfants. Ou quand ceux-ci me disent qu'ils jouent aux Légendaires à la récré ou que ma série leur permet de surmonter les problèmes de leur existence. Croyez-moi, ça fait quelque chose de savoir que mon travail a parfois une telle importance pour des gens, au-delà du simple plaisir à la lecture. Je me dis du coup que je fais vraiment un beau métier !

Auteur « complet », je ne te connais aucune collaboration récente. Appréhendes-tu de travailler en équipe ? Es-tu « solitaire » ?
PS : Je suis en effet assez solitaire. Mais plutôt par la force des choses que par envie. Comme j'ai les casquettes de dessinateur, scénariste et coloriste sur la série, je n'ai pas encore eu l'occasion de faire un travail de collaboration sur une bande dessinée. Je suis à la fois curieux et anxieux de connaître un jour ce genre d'expérience. Serais-je suffisamment ouvert pour changer ainsi ma façon de travailler ? Je ne sais pas...

Quelles sont les dernières bandes dessinées qui t’ont marqué et que tu recommanderais ?
PS : Je répondrais à l’identique de la 2e question : Vidéo Girl Aï dessiné par le génialissime Masakazu Katsura et plus récemment Bleach et Nouvel Angyo Onshi.

Si tu avais le pouvoir cosmique de te téléporter dans la tête d’un autre auteur de bande dessinée, chez qui élirais-tu domicile ?
PS : J'aimerais être celui qui a inventé Saint Seiya (Les chevaliers du Zodiaque) ! Il m'est arrivé d'imaginer que Masami Kurumada (l'auteur original) n'a jamais existé et que la paternité de sa série soit mienne ! Haaa... J'aurais pu faire une sacrée série de Saint Seiya, croyez-moi ! D'ailleurs, dans mon adolescence, j'ai fait une fan-fiction de Saint Seiya en bande dessinée de plus de 120 pages !

Et enfin, si tu le pouvais, quel super pouvoir – ou armure – souhaiterais-tu ?
PS : La télékinésie a toujours été le pouvoir que j'aurais le plus voulu avoir, et ce depuis ma plus tendre enfance. J'en ai passé des heures à essayer de faire bouger un crayon par la seule force de ma pensée ! Me demandez pas pourquoi…

Merci Patrick ! Et à bientôt pour de nouvelles aventures légendaires !
PS : A bientôt !!!!