parution 01 avril 2008  éditeur Delcourt  Public ado / adulte  Thème Sentimental, Humour Shôjo

Lovely complex T7

Ootani se montre jaloux et demande à Risa de ne pas cesser de l'aimer. Beaucoup d'émotion dans ce tome décisif.


 Lovely complex T7, manga chez Delcourt de Nakahara
  • Notre note Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Red Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Delcourt édition 2008

L'histoire :

Après qu’Ootani se soit énervé dans le couloir du lycée contre Monsieur Maity, Risa a du raccompagner le jeune homme chez lui à vélo et, pendant le trajet, ils ne se sont pas dit un mot. Le lendemain, tous leurs amis les attendent avec impatience car ils sont persuadés qu’Ootani a fait sa déclaration à la demoiselle. Hélas pour eux, la déception est de mise. De plus, Risa est toujours aussi troublée et ne comprend pas les réactions d’Ootani. Tout le monde (même Monsieur Maity) lui explique alors qu’en fait le jeune homme est jaloux. Mais Risa a du mal à y croire, surtout lorsqu’elle repense au moment où le garçon l’a repoussée. Plus tard, Risa force Ootani à l’inviter au karaoké où ils restent plusieurs heures à chanter des titres d’Umibozou comme des fous. Après cette séance, Ootani insiste pour reconduire la demoiselle à vélo, malgré sa blessure à la cheville. Sur le chemin, Risa lui annonce alors qu’elle va arrêter de l’embêter mais Ootani la supplie du contraire.

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Au fur et à mesure que l’on avance dans l’histoire, le côté shôjo écrase la partie humoristique de l’histoire. Certes, les gags sont toujours aussi drôles mais ils sont malheureusement de moins en nombreux. En revanche, côté sentimental, l’intrigue progresse à grand pas : Ootani est jaloux et Risa abandonne ses efforts pour cesser de l’aimer jusqu’à ce que… Chut, préservons le secret ! En tous cas, les attentes du lecteur sont comblées avec ce couple à la fois touchant et maladroit, et on est rapidement embarqué dans l’histoire. Pour ce qui relève des dessins, le style est toujours aussi épuré avec des décors très minimalistes et une quasi-constante utilisation du tramage de fond. Les personnages, quant à eux, sont soignés, aussi bien pour les expressions que pour les vêtements, et le découpage est plus dynamique et moins classique qu’à l’accoutumée. Ce septième volume marque donc un tournant capital dans l’histoire et, malgré l’absence de cliffhanger en fin de tome, on déborde d’impatience à l’idée de lire la suite.

voir la fiche officielle ISBN 9782756006864