parution 03 mai 2019  éditeur Kana  collection Shonen Kana
 Public enfant / ado / adulte  Thème Aventure - Action, Fantastique - Etrange Shônen

Hunter x Hunter T36

Tous ceux qui sont à bord recherchent le coupable du meurtre de Barigen et de la tentative d’assassinat du prince n°14. Beaucoup trop de parlotte.


 Hunter x Hunter T36, manga chez Kana de Togashi
  • Notre note Red Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Red Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Red Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Kana édition 2019

L'histoire de la série :

Gon est un jeune garçon qui vivait paisiblement sur une île isolée de la civilisation. Un jour il apprend que son père, Jin Freecss, n’est pas mort. En fait, Jin est un très célèbre hunter qui parcourt le monde (les hunters sont des aventuriers de profession : chasseurs de trésors, explorateurs… et même tueurs à gages). Gon décide alors de suivre la trace de son père et s’inscrit à l’examen pour devenir hunter. Il fera de nombreuses rencontres durant les épreuves et se liéra d’amitié avec Léolio, Kurapika et le jeune Kirua, issu d’une longue lignée de tueurs renommés. Il se fera également un ennemi dans la personne de Hisoka, personnage mystérieux qui ne semble être intéressé que par les défis et les combats mettant ses talents à l’épreuve. Gon et Kirua deviennent très vite inséparables et découvrent le « nen » (force vitale) et ses usages en devenant hunters professionnels. En suivant les indices laissées par son père, Gon est amené à participer dans un jeu vidéo fabriqué avec du nen et dans lequel le joueur est absorbé, au risque d’y perdre sa vie : Greed Island. Une fois dans le jeu, Kirua et Gon sont rejoints par Biscuit, une talentueuse hunter qui deviendra une alliée de taille. Ce jeu s’avèrera être un excellent terrain d’entraînement et promet des nombreuses aventures !

L'histoire :

La reine Seiko est accusée par la milice du prince n°3 d'être complice du meurtre de Barigen et d'avoir tenté de tuer le prince n°14. Malheureusement, la requête d'arrestation de la milice est refusée par le juge Kureapatoto qui estime que les preuves ont pu être falsifiées et que les règles de protection propres à la famille royale ont été respectées. Le juge envoie sur place des agents pour que ceux-ci procèdent à une surveillance et enquêtent sur l'affaire. Le deuxième jour, à 9h45, Kurapika continue de donner son cours. Etant donné la situation, il refuse d'armer ceux qui y participer. Il laisse quinze minutes à tout le monde pour se décider. Pendant que tous réfléchissent, Kurapika rejoint Shimano et l'interroge. Il la soupçonne d'être la vraie coupable et de savoir utiliser le nen...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

On ne peut pas reprocher à ce volume de ne pas être assez verbeux ! Entre les intrigues, les suspicions, les réflexions et les stratégies, tous les personnages se montrent très loquaces. En plus, il y a beaucoup d’intervenants et donc autant de trames narratives à suivre... Et c’est bien là tout le problème ! Les personnages sont tellement nombreux (princes, milices, hunters...) qu’on papillonne de l’un à l’autre sans qu’il n’y ait de réelles avancées et en devant faire des efforts pour garder une cohérence générale sans se perdre. On reste dans le superficiel et, soyons honnêtes, on est complètement assommé par la quantité de texte : cela remplit tellement les pages qu’on ne profite pas du tout des dessins. On retrouve un peu d’espoir à la toute fin en devinant que tout ce qui se joue est en réalité en lien avec Kurapika, mais cela n’empêche pas ce 36e tome d’être soporifique.

voir la fiche officielle ISBN 9782505076360