parution 21 septembre 2018  éditeur Kana  collection Made in
 Public ado / adulte  Thème Chronique sociale, Seinen

Le rêve de mon père T1

Shigeo, en CE2, mature, hautain et cynique, doit retourner vivre avec son père, 30 ans, qui se comporte comme un enfant pour qui seul le baseball compte, rêvant toujours de devenir pro. Une œuvre de jeunesse intéressante par bien des aspects.


Le rêve de mon père T1, manga chez Kana de Taiyô Matsumoto
  • Notre note Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Kana édition 2018

L'histoire :

C’est le début des grandes vacances. Shigeo, en classe de CE2, rentre chez lui après cette dernière journée de cours et ramène à sa mère un bulletin de notes avec des A partout. Pourtant, sa mère ne s’en émeut pas vraiment. Elle a quelque chose à lui annoncer : à partir d’aujourd’hui, il va partir vivre avec son père Hanao, au moins le temps des vacances pour commencer. Shigeo refuse, tente de raisonner sa mère, argumente... Il ne pourra pas aller aux cours de renforcement durant les vacances, et perdra toute son avance ! Que pourra bien lui apprendre ce fou de baseball qui les a quittés pour tenter de devenir joueur professionnel ?! Mais pour sa mère, tout ne s’apprend pas dans les livres, et il est déjà bien assez en avance comme cela... Shigeo est très mature pour son âge, et sa mère le prévient : son père est quant à lui toujours un enfant qui cours après son rêve. Dès son arrivée chez ce dernier, la tension est palpable entre eux : Shigeo veut l’appeler tonton et ne comprend pas pourquoi cet adulte de 30 ans s’accroche à son rêve ridicule de devenir joueur professionnel de baseball ! Hanao ne parle quant à lui que de baseball, a des posters de son joueur favori partout chez lui, et vit de ce que lui offrent ses amis de l’association des commerçants en échange de son aide dans leurs matchs contre d’autres associations. Pour le père comme pour le fils que tout oppose, c’est un long été qui commence où ils tenteront d’apprendre à vivre ensemble...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Pour commencer, une préface très intéressante resitue l’œuvre dans le parcours de l’auteur et éveille directement notre envie de nous y plonger. Le rêve de mon père est en effet l’une des premières œuvres de Taiyô Matsumoto, réalisée à partir de 1991, juste après Zero et avant toutes les autres qu’on lui connait en France. Et elle tranche radicalement avec sa prédécessrice par des graphismes volontairement simplifiés, où les décors sont remplis d’éléments fantaisistes, de déformations, de plans étranges, comme si un enfant en avait été le directeur visuel derrière la main du mangaka. Elle dénote également avec tous les autres titres par son humour qu’on ne retrouve nulle part ailleurs dans les œuvres de l’auteur, et c’est également la première à aborder le thème de l’enfance. D’abord énervant par son attitude d’adulte blasé, cynique et donneur de leçons, le jeune Shigeo devient petit à petit attachant tandis que sa relation avec son père immature et imprévisible l’oblige à bouleverser son univers jusque-là parfaitement ordonné et maîtrisé. Hanao (le père) quant à lui, semble d’abord simplement attardé avant qu’on ne découvre au fil des chapitres que son mode de vie « fonctionne », lui qui voit le monde avec des yeux d’enfants et vit au jour le jour en fonction de ses envies. On se laisse ainsi emporter petit à petit par cette chronique sociale des retrouvailles étranges d’un père et son fils que tout oppose, et qui en se fréquentant apprendront probablement à revenir chacun un peu plus dans leur rôle naturel. Bien sûr, les graphismes particuliers, pas toujours réguliers, et parfois des grosses ficelles scénaristiques dues à la jeunesse de l’auteur, ne plairont pas à tout le monde. Les autres apprécieront par contre de découvrir la première œuvre d’une longue liste du mangaka sur le thème de l’enfance, et qui prend une dimension supplémentaire lorsqu’on sait que ce dernier a grandi loin de ses parents. Avis aux amateurs.

voir la fiche officielle ISBN 9782505072195