parution 04 septembre 2009  éditeur Kana  collection Sensei
 Public ado / adulte  Thème Chronique sociale, Sentimental Gekiga

Lorsque nous vivions ensemble T1

Kyôko et Jirô vivent en concubinage mais la jeune femme ne se sent pas vraiment comblée par cette vie. Une tranche de vie surtout intéressante pour son contexte.


 Lorsque nous vivions ensemble T1, manga chez Kana de Kamimura
  • Notre note Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Kana édition 2009

L'histoire :

Tokyo, début des années 70. Kyôko, 21 ans, travaille en tant que graphiste dans une agence de publicité. Jirô, lui, a 23 ans et est illustrateur débutant, il n’est donc pas employé dans une société. Les deux jeunes gens vivent ensemble alors qu’ils ne sont pas mariés, ce qui crée souvent le doute sur leur relation. Un matin, alors qu’elle est sortie acheté du lait pour Jirô, Kyôko s’interroge : c’est elle qui a eu l’idée de ce concubinage mais a-t-elle eu une bonne idée ? Une fois les emplettes terminées, la jeune femme ne rentre pas directement et préfère aller dans un parc pour s’assoire sur un banc et méditer. Ses réflexions sont interrompues lorsqu’elle voit des policiers courir. En fait, deux corps ont été repêchés dans le lac, un suicide amoureux apparemment. Kyôko a un choc en apercevant le ventre de la femme décédée et se hâte alors d’aller retrouver Jirô. Elle se saisit d’un couteau et demande à son compagnon de mourir avec elle. Ce dernier s’inquiète plutôt de ne pas voir les bouteilles de lait et, après s’être rendue compte qu’elle les a laissées au parc, la jeune femme demande à Jirô de lui faire l’amour, alors qu’elle n’en n’a pas vraiment envie...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Un homme et une femme qui vivent en concubinage : et alors ? Alors, cela se passe dans le Tokyo des années 70, une époque où le concubinage est plutôt mal vu par la société mais où les jeunes ont connu la révolution sexuelle lors de la précédente décennie. Si certaines des situations de leur vie de couple peuvent paraître banales de nos jours (aller à l’hôtel, au cinéma), cette histoire d’amour prend du sens et de l’intérêt quand on voient les deux jeunes gens évoluer parmi les autres : Kyôko n’ose pas dire à son directeur qu’elle vit en couple, ni à son amie qu’elle n’est pas mariée avec Jirô. L’intrigue nous présente aussi leur entourage et, si certains comportements déviants présentés ici semblent inutiles à l’histoire, d’autres sont quant à eux révélateurs d’une société en plein changement. Quant aux graphismes, ceux-ci sont très corrects et le style de l’auteur correspond parfaitement à son époque (années 70), tant dans le trait des personnages que dans leurs vêtements. Peu de tramage a été utilisé pour « coloriser » les pages, cela étant encore une fois assez typique de l’époque, et la faible présence des décors (qui sont néanmoins plutôt soignés) n’altère en rien la bonne occupation des planches. Un titre intéressant à découvrir malgré quelques défauts.

voir la fiche officielle ISBN 9782505005827