parution 01 septembre 2008  éditeur Kurokawa  collection Kurokawa shonen
 Public ado / adulte  Thème Fantastique - Etrange, Aventure - Action Shônen

Fullmetal Alchemist T18

Kimblee fait un odieux chantage à Ed qui se voit contraint d'accepter. Un tome de transition qui annonce de l'action.


 Fullmetal Alchemist T18, manga chez Kurokawa de Arakawa
  • Notre note Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Red Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Kurokawa édition 2008

L'histoire de la série :

Alphonse et Edward Elric sont deux frères qui, depuis leur plus jeune âge, apprennent l’alchimie. Comme toute science, certaines pratiques sont interdites. Or, à la mort de leur mère, ils décident d’essayer de la ramener à la vie et le sort se retourne contre eux. Alphonse perd la vie tandis qu’Edward perd sa jambe, mais il refuse de perdre aussi son jeune frère et refait le sort où il échange alors son bras contre l’âme de son petit frère. Pour qu’Alphonse revive, son âme doit être rattachée à un corps, et le sien n’existe plus. En dernier recours, Edward la fixe à une armure présente dans la pièce. Malgré cet échec, ils ont pu apercevoir une créature qui n’était pas leur mère. Effondrés, les frères Elric vont mettre du temps à se remettre de cette expérience. Edward s’en veut de ne pas avoir réussi cette alchimie et va vouloir s’engager dans l’armée afin de bénéficier de moyens et de fonds importants pour mener des recherches et redonner son corps à son petit frère. Pour cela, ses membres perdus sont remplacés par des auto-mails, des prothèses entièrement en fer qui lui vaudront son surnom de Fullmetal Alchemist.

L'histoire :

Le major Kimblee vient chercher Winry à la gare. Sur le trajet, l’alchimiste d’Etat parle à la jeune fille de ses parents qu’il aurait rencontrés pendant la guerre. Selon ses dires, à cette époque, il avait tenté de sauver les deux médecins mais était malheureusement intervenu trop tard. Une fois arrivés à destination, Kimblee amène Winry auprès d’Edward pour qu’elle lui répare ses automails. La jeune fille s’exécute et lui pose même des mécanismes fabriqués dans un nouveau matériau, plus léger et résistant au froid extrême de Briggs. Pendant les réparations, Edward dit à Winry de se méfier de Kimblee, même si celui-ci a l’air sympathique. Pendant ce temps-là, Alphonse est toujours en prison et cogite. Edward sorti de sa cellule, les frères Elric ne peuvent élaborer de plan et la présence de Winry va faire un bon moyen de pression pour Kimblee. Ce dernier a en effet prévu d’ordonner à Ed de participer à un massacre en échange de la pierre philosophale…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Si le volume précédent étant riche en révélations, celui-ci paraît plutôt pauvre en comparaison puisque la seule vraie information reste la découverte d’un nouvel homonculus et, même s’il ne s’agit pas des moindres, ce dernier n’a encore qu’un petit rôle pour l’instant. A part cela, les personnages se séparent et forment d’autres groupes mais on a surtout l’impression que l’auteur redistribue les cartes, histoire de changer la donne pour la suite. Heureusement, l’humour est toujours régulièrement présent et les scènes de combats sont intenses. La qualité graphique, quant à elle, ne fléchit pas et nous offre un rendu très dynamique, à la fois dans ses lignes et dans le découpage. Le tramage et l’encrage sont maîtrisés, les décors sont toujours aussi soignés et les scènes d’action sont fluides. De plus, les personnages sont expressifs et leurs grimaces sont vraiment amusantes. Au final, le scénario semble piétiner quelque peu mais on ne doute pas que la suite sera meilleure.

voir la fiche officielle ISBN 9782351423257