Inazuma eleven T7, manga chez Kurokawa de Yabuno ©Kurokawa édition 2012

Inazuma eleven T7

La sélection des membres de l’équipe nationale d’Inazuma est rude et des joueurs de Raimon vont rester sur le carreau, puis vient l’heure des premiers matchs nationaux ! Un début d’arc scénaristique plus prenant qu’on aurait pu le croire.

L'histoire : Pour décider quels seront les 16 qui constitueront l’équipe nationale junior, les 22 joueurs sélectionnés vont devoir s’affronter dans un match sous l’œil de leur nouvel entraîneur et sélectionneur, Mick Sirkis. Désormais, Hillman ne tiendra plus ce rôle et deviendra l’assistant de Mick, cela afin que ce dernier puisse mener les joueurs à un niveau encore meilleur. Tous les joueurs de Raimon faisant partie de la sélection, ils se retrouvent répartis entre les deux équipes adverses. Ainsi, Mark Evans va faire face à Axel Blaze et tous deux se promettent de ne pas se ménager. Le match commence et certains joueurs se démarquent immédiatement : Shawn Froste qui effectue le premier tir au but, le gardien Darren Lachance qui est un fan de Mark et utilise la même technique d’arrêt de la main céleste que lui, et évidemment Axel qui tire à son tour en direction des cages de Mark. Ce dernier utilise également la technique de la main céleste, mais Axel a fait de sérieux progrès et lance une attaque bien plus puissante que la tornade de feu : la tempête de feu. La force du tir est telle que Mark n’arrive pas à repousser la balle et l’équipe d’Axel ouvre le score. Voyant cela, Mick Sirkis se demande si Mark a vraiment sa place dans le groupe des titulaires...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :  Entrant de plain-pied dans la seconde partie de la série, ce 7ème volet met en scène la constitution de l’équipe nationale d’Inazuma en vue de participer au FFI (Footbal Frontier International), puis les entraînements de cette équipe dont les membres doivent apprendre à se connaître, et enfin le début du tournoi en lui-même. Enfin, le début du tournoi, c’est vite dit : il ne s’agit en fait que des matchs éliminatoires du groupe de 8 équipes où se trouvent les Inazuma, dont seule l’équipe gagnante aura sa place au tournoi à proprement parler. Dans les premiers chapitres, les sélections se montrent plus surprenantes qu’on aurait pu le croire, ce qui est plutôt un bon point, même si cela s’étale jusqu’à finalement remplir la moitié du tome. On notera également que la couverture révèle à l’avance le résultat des sélections, et que le suspense à ce sujet n’est donc finalement que très relatif. La partie concernant les premiers entraînements est quant à elle rapidement passée, juste le temps de nous montrer qu’il existe de grosses dissensions entre certains des membres de l’équipe, ceci afin d’amener du suspense sur le déroulement du match à venir. L’affrontement en question enchaîne donc assez rapidement et sert à la fois à nous montrer ce que vaut cette nouvelle équipe des Inazuma, mais aussi à ressouder les liens de l’équipe dans l’adversité. Là, les rebondissements sont un peu plus téléphonés mais la lecture se montre tout de même sympathique. Avec tout cela, l’auteur arrive à nous tenir dans le récit, d’autant que la mise en place régulière de suspense fonctionne convenablement. Le côté visuel n’est pas non plus mis de côté puisque les planches semblent de mieux en mieux gérées (et de plus en plus fournies) par le mangaka. Un bon démarrage donc, il ne reste maintenant plus qu’à continuer sur cette lancée et faire décoller le récit toujours un peu plus pour ne pas risquer de nous lasser.

  • scénar dessin


27 mai 2012



Pour être alerté par email dès la publication d'une chronique dans cette série,
saisissez  et



prix 6.60-5% = 6.27

sur


 Inazuma eleven T7, manga chez Kurokawa de Yabuno ©Kurokawa édition 2012

10 mai 2012

Kurokawa

Kurokawa shonen

voir la fiche officielle

9782351427026

enfant / ado

Fantastique - Etrange, Humour, Sport - Baston

Shônen

scénariste
dessinateur
 

Inazuma eleven série terminée en France
10 albums parus
série terminée au Japon
Titre en VO : Inazuma Eleven
10 albums parus Nos chroniques dans cette série :