parution 01 mars 2008  éditeur Kurokawa  Public enfant / ado / adulte  Thème Sport - Baston, Shônen

Ippo – Saison 1 - La rage de vaincre, T8

Alors que le match de demi-finale d'Ippo atteint son paroxysme, celui-ci va enfin avoir l'occasion de tester la technique de contre qu'il a travaillée spécialement pour cet adversaire. Un tome intense et passionnant !


 Ippo – Saison 1 - La rage de vaincre, T8, manga chez Kurokawa de Morikawa
  • Notre note Red Star Red Star Red Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Red Star Red Star Red Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Red Star Red Star Red Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Kurokawa édition 2008

L'histoire :

Le combat de demi-finale d’Ippo contre Hayami continue de plus belle. Après le premier down de l’outsider, Hayami a en effet pu constater que ce dernier frappait toujours aussi violemment et il garde donc ses distances car il sait que le moindre coup peut lui être fatal avec un tel hard-puncher. Ippo a bien remarqué que son adversaire voulait éviter le combat rapproché en voulant profiter de son style pour le tenir à distance. Il n’a donc d’autre choix que d’avancer toujours et encore pour essayer de se rapprocher suffisamment afin de pouvoir combattre à sa manière d’in-fighter. Mais Hayami a un très bon jeu de jambes et ce n’est qu’à force de persévérance qu’Ippo arrive finalement à le coincer, mettant pour cela en pratique les mouvements de pieds qu’il a appris en rattrapant des balles de tennis durant son stage d’entraînement. L’offensive est alors lancée : Ippo fond sur son adversaire mais celui-ci ne semble pourtant pas décontenancé. Hayami a en effet une action toute trouvée pour contrer Ippo et lance alors un des ses fameux uppercuts ravageurs. Mais c’est exactement ce qu’Ippo espérait car il a passé ces dernières semaines à s’entraîner dans le seul but de pouvoir placer un contre à un moment tel que celui-ci. Uppercut contre crochet en contre, les dés sont jetés…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Quels combats pleins de surprises nous offre l’auteur dans ce nouveau tome ! Tout d’abord, le combat de demi-finale d’Ippo qui s’avère plein de difficultés et de rebondissements pas forcément attendus. Le héros a en effet bien du mal à venir à bout de son adversaire et la technique qu’il a travaillée spécialement pour lutter contre lui ne sera finalement pas l’arme fatale de ce combat. Ensuite, le duel de Miyata, le surdoué et rival d’Ippo, contre Mashiba le sanguinaire, boxeur qui ne prend son plaisir qu’en massacrant ses adversaires. Là aussi, les surprises sont de la partie et tout ne se déroule pas vraiment comme on aurait tout d’abord pu le croire. En bref, après des tomes où les combats, bien qu’intéressants, manquaient un peu de rebondissements non prévus, voici enfin venu le temps de la vraie tension, celle qui vous fait douter que les personnages principaux arriveront au final à triompher de l’adversité. Les scènes de boxe et les mouvements sont assez fluides et plutôt bien chorégraphiés, malgré quelques rares passages un peu confus, et la mise en scène est efficace, ainsi que les plans qui sont même parfois excellents (comme la dernière planche du chapitre 62). Comme d’habitude, les graphismes sont donc de bonne qualité, soignés et détaillés, mais souffrent toujours des mêmes défauts, comme le fait que les assistants dessinent des personnages dont le style graphique jure complètement avec celui de l’auteur. Ce huitième volume s’arrête sur un cliffhanger intense et il nous tarde plus que jamais de pouvoir lire la suite !

voir la fiche officielle ISBN 9782351422243