parution 11 mars 2010  éditeur Kurokawa  collection Kurokawa shonen
 Public ado / adulte  Thème Humour, Sport - Baston Shônen

Ken-Ichi – Le disciple ultime, T14

Ken-ishi part s'entraîner dans la forêt avec le vieux maître pendant que l'alliance Shinpaku propose une trêve à Kisara. Un volume de transition plus axé sur l'humour que les arts martiaux.


 Ken-Ichi – Le disciple ultime, T14, manga chez Kurokawa de Matsuena
  • Notre note Red Star Red Star Grey Star Grey Star
  • Scénario Red Star Red Star Grey Star Grey Star
  • dessin Red Star Red Star Grey Star Grey Star
©Kurokawa édition 2010

L'histoire :

Depuis qu’il s’est fait battre par son ami d’enfance et premier champion de Ragnarök, Ken-ishi est devenu hargneux et s’entraîne avec acharnement. Malheureusement, le jeune homme ne progresse pas pour autant et cela finit par le miner. Le vieux maître lui propose alors de l’entraîner personnellement, ce qui étonne tout le monde : l’homme avait pourtant dit qu’il ne prendrait plus de disciple. Ken-ishi accepte avec enthousiasme mais va vite le regretter quand le vieux maître décide de l’emmener dans une forêt lointaine et hostile... Pendant ce temps-là, l’alliance Shinpaku se rend auprès de Kisara pour lui proposer une trêve momentanée. Pour convaincre la jeune femme, Niijima a en sa possession des photos compromettantes avec lesquelles il compte bien faire chanter la demoiselle...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Ce volume marque une transition importante dans l’histoire : Ken-ishi part s’entraîner avec le vieux maître dans une forêt (qui ressemble plutôt à une jungle), pendant que l’alliance Shinpaku fait une trêve momentanée avec Kisara. Chacun de ces évènements devrait donc avoir son importance par la suite, et tous deux se concentrent essentiellement sur l’humour. Ainsi, le vieux maître fait subir un entraînement dénué d’arts martiaux à un Ken-Ishi qui finit par se transformer plus ou moins en écureuil, tandis que Kisara se fait manipuler avec des petits chats. L’intrigue ne vole donc pas très haut mais l’avalanche de gags lui permet de garder un bon rythme et de nous faire passer un agréable moment. Graphiquement, l’ensemble reste de la même qualité que dans les volumes précédents et la couverture intérieure est dédiée cette fois au fan-service avec les personnages féminins en tenue très légère (voire sans aucune tenue). Une transition très correcte dont la suite s’annonce prometteuse.

voir la fiche officielle ISBN 9782351424636