Ken-Ichi – Le disciple ultime, T1, manga chez Kurokawa de Matsuena ©Kurokawa édition 2008

Ken-Ichi – Le disciple ultime, T1

Ken-Ichi est un lycéen brimé et peureux mais l'arrivée de la jolie Miu va bouleverser sa vie. Un début prometteur et très drôle.

L'histoire : Ken-ichi Shirahama, un lycéen en classe de seconde, est une fois de plus en retard en cours parce qu’il a lu un livre jusque tard dans la nuit. Il court donc dans la rue pour arriver à l’heure mais, au moment de dépasser une jeune fille à lunettes, celle-ci lui fait un croche-pattes, faisant ainsi tomber le jeune homme par terre. La demoiselle s’excuse car elle a eu un réflexe conditionné et ne voulait pas de mal à Ken-Ichi. Elle lui explique aussi que c’est sa faute à lui car c’est normal de projeter les gens arrivant derrière soi et Ken-Ichi se demande si elle est vraiment lycéenne ou s’il s’agit d’une tueuse. Mais celui-ci n’a pas tellement le temps de l’écouter et continue donc de tracer sa route, sans voir qu’il a laissé tomber un de ses livres. Ken-Ichi arrive enfin au lycée mais le professeur est déjà là et ce dernier lui envoie le tampon du tableau à la figure. C’est alors que le jeune homme se rend compte que le professeur était en train de présenter une nouvelle élève, prénommée Miu Fûrijin, qui n’est autre que la jeune fille qui l’a bousculé un peu plus tôt. Ken-Ichi est étonné et ne comprend pas comment elle a fait pour arriver avant lui en classe…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :  Ce premier titre de Matsuena Shun est à mi-chemin entre Noritaka (aux éditions Glénat) et Sumomomo Momomo (chez Kurokawa). En effet, Ken-Ichi est frêle et ne s’y connaît pas en arts martiaux, mais la jolie et puissante Miu va le pousser à devenir plus fort en suivant un entraînement spécial. Le ton est donc clairement humoristique et parodique, ce qui nous offre une lecture des plus agréables, sans oublier le fan service avec une Miu aux formes plus que généreuses. Graphiquement, la qualité est très correcte, avec un découpage intéressant et une mise en scène dynamique. Certes, les décors sont peu présents mais ils sont généralement remplacés par des lignes dynamiques pendant les combats. Les personnages sont très expressifs, et Miu prend quasiment tout le temps des poses aguicheuses mettant ses obus en avant. Quant à Haruo, il présente une forte ressemblance avec Mr Spok ! Ce premier volume est plutôt réussi et on espère que la suite saura tenir ses promesses. A suivre…

  • scénar dessin


10 mars 2008



Pour être alerté par email dès la publication d'une chronique dans cette série,
saisissez  et


les avis des terriens

  • Bien marant 9 juin 2010

    Je note toute la série des Ken Ichi. Je trouve que cette BD est vraiment bien car on y suit les péripéties de ce jeune collégien catapulté dans le monde des arts martiaux. Malheureusement, il est tombé dans le dojo le plus loufoque (et dangereux) du monde où il devient de plus en plus aguerrit. L'histoire peu sembler banale, mais les situations écrites sont géniales d'où une note de 5/6.

    Florent


prix 6.50-5% = 6.18

sur


 Ken-Ichi – Le disciple ultime, T1, manga chez Kurokawa de Matsuena ©Kurokawa édition 2008

01 mars 2008

Kurokawa

voir la fiche officielle

9782351422546

ado / adulte

Humour, Sport - Baston

Shônen

scénariste
dessinateur
 

Ken-Ichi série en cours en France
35 albums parus
série en cours au Japon
Titre en VO : Shijou Saikyou no Deshi Kenichi
51 albums parus Nos chroniques dans cette série :