Ken-Ichi – Le disciple ultime, T6, manga chez Kurokawa de Matsuena ©Kurokawa édition 2008

Ken-Ichi – Le disciple ultime, T6

Le Ryozampaku partent en vacances à la mer mais cela n’est pas de tout repos pour le pauvre Ken-ishi. Un volume de transition très correct.

L'histoire : Cela fait trois semaines que Ken-ishi n’a pas eu de congé et le jeune homme vient s’en plaindre à maître Koetsuji qui accepte de lui faire cette faveur. Celui-ci propose même que tous les membres du Ryozampaku partent ensemble à la mer et le lycéen est ravi par cette idée. En fait, Ken-ishi a décidé de profiter de ce cadre romantique pour enfin déclarer sa flamme à Miu mais il ne sait pas ce qui l’attend vraiment. Le trajet est en effet assez difficile pour lui puisque tout le petit monde se rend en bateau sur une île et que le moteur est Ken-ishi lui-même : le jeune homme doit ramer pour faire avancer le bateau et la seule chose qui l’aide à ternir est l’idée de voir Miu en maillot de bain. Une fois arrivés sur l’île, les maîtres du Ryozampaku construisent rapidement une maison en bois avant d’aller à la plage. Pendant que Honoka et Miu font trempette, Ken-ishi doit subir une épreuve : les maîtres l’ont amené en haut d’une falaise et lui ordonnent de plonger de là. Le garçon est affolé, d’autant plus qu’il ne sait même pas s’il y a des rochers en bas. C’est alors que Shigure passe devant lui, se déshabille presque entièrement et plonge sans hésitation…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :  L’histoire avance assez peu mais les choses se mettent en place au fur et à mesure. En effet, Ken-ishi a plus confiance en lui (mais pas trop non plus) et hésite de moins en moins à combattre, Niijima dévoile partiellement son plan bidon et on fait plus ample connaissance avec Kisara, membre important du Ragnarök pratiquant le taekwondo. Bien évidemment, les nombreux gags et les bagarres viennent rythmer le récit, pour une lecture plutôt agréable. D’ailleurs, le passage à la mer est le meilleur du volume et, grand bien fasse à ces messieurs, le fan service y règne en maître. Les graphismes sont très corrects et offrent des dessins plutôt sympathiques, surtout en ce qui concerne les demoiselles qui sont toujours aussi peu vêtues (ou de manière très très trèèès moulante). Pour le reste, les personnages sont expressifs, le découpage est classique, la mise en scène dynamique… Malgré un scénario qui ne progresse pas rapidement, on passe un bon moment et on a envie de vite lire la suite.

  • scénar dessin


22 novembre 2008



Pour être alerté par email dès la publication d'une chronique dans cette série,
saisissez  et



prix 6.50-5% = 6.18

sur


 Ken-Ichi – Le disciple ultime, T6, manga chez Kurokawa de Matsuena ©Kurokawa édition 2008

01 novembre 2008

Kurokawa

Kurokawa shonen

voir la fiche officielle

9782351423291

ado / adulte

Humour, Sport - Baston

Shônen

scénariste
dessinateur
 

Ken-Ichi série en cours en France
33 albums parus
série en cours au Japon
Titre en VO : Shijou Saikyou no Deshi Kenichi
51 albums parus Nos chroniques dans cette série :