parution 15 janvier 2009  éditeur Kurokawa  collection Kurokawa shonen
 Public ado / adulte  Thème Humour, Sport - Baston Shônen

Ken-Ichi – Le disciple ultime, T7

Niijima tente de rallier Ken-ishi à l’alliance Shinpaku tandis que les membres du Ragnarök se préparent à affronter ce dernier. Un volume un peu décevant.


 Ken-Ichi – Le disciple ultime, T7, manga chez Kurokawa de Matsuena
  • Notre note : Red Star Grey Star Grey Star Grey Star
  • Scénario : Red Star Grey Star Grey Star Grey Star
  • dessin : Red Star Grey Star Grey Star Grey Star
©Kurokawa édition 2009

L'histoire :

Au lycée, Ken-ishi retrouve Niijima pour lui demander des explications sur l’alliance Shinpaku. Le jeune homme répond alors sans la moindre gêne qu’il compte prendre le pouvoir sur la ville en combinant son intelligence à la force de son camarade. Ken-ishi met alors plusieurs gifles à Niijima, abasourdi par la stupidité de celui-ci, avant d’aller lire un livre au pied d’un arbre. Il est interrompu dans sa lecture par l’arrive d’une de ses camarades venu lui demander de l’aide : des types en kimono se sont introduits dans la serre et ils ont probablement pour but de tout détruire. Ken-ishi se rue donc là-bas mais, heureusement, c’était une fausse alerte : il s’agit tout simplement de Takeda et Ukita qui étaient venus remercier le jeune homme pour l’autre jour, et leurs visages blessés étaient inquiétants. Plus tard, Niijima se promène dans la rue avec les autres membres de l’alliance Shinpaku. Sur leur chemin, ceux-ci croisent un jeune homme encapuchonné : le sixième champion de Ragnarök. Ce dernier est venu demander des renseignements, quitte à frapper tous ceux de l’alliance pour cela…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

A l’instar du volume précédent, l’histoire n’avance presque pas : Niijima tente de rallier Ken-ishi à sa cause tandis que celui-ci est jaloux de voir un beau gosse tourner autour de Miu, et deux membres de Ragnarök s’apprêtent à attaquer le jeune homme. Si le récit est rythmé et constamment parsemé de gags plus ou moins drôles, on déplore les phrases parfois trop cuculs de Ken-ishi et surtout les rebondissements prévisibles (on voit arriver à des kilomètres l’identité du sixième champion !). De plus, les combats sont moins palpitants et moins impressionnants que d’habitude, ce qui est assez dommage pour un titre parlant d’arts martiaux. L’intrigue perd de son mordant et les graphismes subissent le même effet : découpage toujours aussi classique, décors peu présents (mais détaillés), tramage abondant mais parfois douteux… Ces messieurs seront également déçus par la quantité de fan-service qui semble avoir été revue à la baisse. A noter, comme toujours depuis le volume 4, un petit bonus amusant : l’intérieur de la jaquette illustre cette fois-ci les personnages en parodiant divers univers futuristes tels que ceux de Star Wars et d’Albator. Au final, ce tome est une petite déception, mais le prochain volume devrait rapidement y remédier.

voir la fiche officielle ISBN 9782351423882