parution 10 juin 2010  éditeur Kurokawa  Public ado / adulte  Thème Aventure - Action, Fantastique - Etrange Shônen

Saint Seiya - The lost canvas T12

Tandis que Tenma suit un entraînement de fou pour s'éveiller au 7ème sens, les chevaliers d'or du verseau et du scorpion se rendent à Atlantis pour demander l'aide de Poséidon. L'histoire avance mais les ficelles du scénario sont un peu trop grosses.


 Saint Seiya - The lost canvas  T12, manga chez Kurokawa de Teshirogi, Kurumada
  • Notre note Red Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Red Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Kurokawa édition 2010

L'histoire :

Sur Kanon, Tenma cherche celui qu’on dit être le démon de l’île afin qu’il l’entraîne. L’île étant centrée sur un volcan en activité, Tenma en monte le flanc jusqu’à ce qu’il trouve une grotte contenant des ossements humains et du sang. Il trouve finalement le démon de Kanon et l’aura de ce dernier est surpuissante. Faisant fi des histoires à son sujet, le chevalier de Pégase lui demande alors de bien vouloir le prendre comme disciple. Avant d’accepter, l’homme lui demande de passer une épreuve : sauter dans une crevasse sans fond. Voyant qu’il n’y a pas d’autre moyen, Tenma accepte et se jette dans le vide. Tandis que le démon de Kanon croit ainsi s’être débarrassé de l’importun, il voit à sa grande surprise le chevalier remonter avec seulement quelques égratignures. Il accepte alors de l’entraîner d’une curieuse manière : il lui donne 3 jours pour apprendre à contrôler sa cosmo énergie de manière à pouvoir traverser et manipuler de la lave, sans armure pour le protéger... Au sanctuaire, Athéna missionne le chevalier d’or du Verseau, Dégel, afin qu’il se rende en Sibérie, à l’endroit où se trouve l’entrée du monde de Poséidon, pour négocier avec ce dernier une alliance contre Hadès. Pour ce faire, Dégel demande au chevalier d’or du Scorpion, Karda, de bien vouloir l’accompagner...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Apportant du renouveau dans l’histoire avec l’entraînement de Pégase et le voyage des chevaliers d’or du Scorpion et du Verseau, Kardia et Dégel, sur les terres du dieu Poséidon, ce 12ème opus est pourtant une petite déception tant le scénario ne nous ménage pas avec ses gros sabots. Entre Tenma qui apprend le 7ème sens de manière accélérée et improbable, presque sans effort (accessoirement, il survit à un bain dans de la lave en fusion ! On n’est pas à une incohérence près...), et les chevaliers d’or qui se rendent en Sibérie (le pays d’origine de Dégel, le bien nommé) où le chevalier du Verseau va retrouver son meilleur ami d’enfance, ce qui nous donnera droit à un flash-back cul-cul avant la mort de ce dernier qu’on voit arriver à un kilomètre, autant dire qu’on est servi ! Pour le reste, l’histoire avance tout de même un peu : Tenma termine donc son entraînement et les chevaliers d’or tentent de trouver un moyen de pénétrer dans le Lost Canvas d’Hadès. On peut donc raisonnablement penser que les tomes à venir juste derrière nous amèneront à une nouvelle offensive contre le dieu des enfers, pour un résultat plus probant cette fois-ci. Le trait de la mangaka est quant à lui toujours aussi soigné et fourni, mais il faut avouer que les planches souffrent ici - principalement durant les combats - d’un effet de surcharge gênant qui n’aide pas non plus à faire passer la pilule de ce tome moyen. En revanche, on retrouve avec joie le bonus de fin de tome qui nous éclaire cette fois-ci sur le mythe de l’Atlantide. Un opus moyen somme toute, mais qui augure tout de même quelques changements pour la suite.

voir la fiche officielle ISBN 9782351424599