parution 02 juin 2016  éditeur Le Lézard Noir  Public adulte  Thème Chronique sociale, Seinen

Chiisakobé T3

Désirant mener à bout le chantier San-No-Machi, Shigeji s'attire l'incompréhension de ses employés et la colère de Ritsu. Formidable troisième partie d'une série humaine et définitivement attachante.


 Chiisakobé T3, manga chez Le Lézard Noir de Mochizuki
  • Notre note Red Star Red Star Red Star Red Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Red Star Red Star Red Star Red Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Red Star Red Star Red Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Le Lézard Noir édition 2016

L'histoire :

Le grand incendie qui a ravagé le chantier de San-No-Machi met la société Daitomé dans une situation des plus difficiles. Shigeji est désormais le patron depuis la mort de ses parents et ses décisions sont souvent mal comprises au sein de son entreprise. Ainsi, il a décidé de reprendre la construction du chantier avant même de recevoir l'argent de l'assurance. Ses employés ne comprennent pas pareille prise de risque et ce n'est que lorsque Natsuko, la secrétaire de Daitomé, leur révèle la teneur de la conversation qu'elle a eue avec Shigeji qu'ils y parviennent. Alors que leur patron n'était pas encore revenu de son périple, ils ont pris toutes les commandes possibles pour sauver la société, chose qui n'aurait pas dû être faite. Pourtant, Shigeji n'en veut à personne et souhaite que ce lourd fardeau soit supporté. De son côté, Ritsu accepte mal le choix de redémarrer le chantier. Elle reproche à Shigeji de n'avoir toujours pas organisé la cérémonie de ses défunts parents...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Immersif, apaisant ou encore émouvant sont quelques-uns des qualificatifs qui viennent très vite à l'esprit lorsque l'on se plonge dans la lecture de Chiisakobé. Depuis déjà deux tomes, Minetaro Mochizuki revisite avec brio et subtilité le roman baptisé Le serment de Shigeji. Ce troisième album poursuit la quête du héros, Shigeji, qui essaie de redresser l'entreprise familiale avec un contexte économique très difficile et une période émotionnelle compliquée à cause de la mort de ses parents. Après avoir souvent douté de lui, ses employés découvrent enfin la face cachée de leur patron, celle où il se bat pour eux et ne le montre jamais. Sa relation avec Ritsu souffle le chaud et le froid régulièrement. La jeune femme qu'il a engagée pour s'occuper de la maison, mais aussi des enfants qu'il a recueillis, est discrète, parle peu, même si chacune de ses phrases a une portée émotionnelle juste et profonde. Toute en douceur, la relation entre les deux personnages se développe petit à petit et l'on a hâte de voir ce qu'il va advenir, surtout que l'adorable Yuko vient se glisser dans ce non-couple. L'esthétisme et le trait du mangaka ne cesse de nous combler sur cette série. Frôlant parfois le contemplatif, le visuel insuffle un peu plus d'âme à un titre qui n'en manquait déjà pas. Chiisakobé se place, sans contestation aucune, parmi les meilleurs mangas de 2016, voire de la dernière décennie...

ISBN 9782353480838