parution 24 août 2011  éditeur Panini Comics  Public ado / adulte  Thème Aventure - Action, Policier Seinen

Angel heart – 1st Season, T33

En découvrant qu’A-Xiang est City Hunter, Takaaki tombe encore plus sous son charme et se montre assez lourd pour cacher qu’il ne tient plus à vivre. Une fin de saison qui ne conclut pas grand-chose mais présente une évolution intéressante.


 Angel heart – 1st Season, T33, manga chez Panini Comics de Hôjô
  • Notre note Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Red Star Red Star Red Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

L'histoire de la série :

Kaori, la partenaire de Ryo Saeba avec qui elle forme City Hunter, est renversée par une voiture et décède suite à cet accident. Au même moment, une jeune femme se suicide : il s'agit de la redoutable tueuse Glass Heart, de son vrai nom Xiang-Ying, qui ne supporte plus sa vie. Mais l'organisation pour laquelle elle travaille ne compte pas la laisser mourir en paix. L'ambulance contenant le corps de Kaori est alors victime d'un braquage et le coeur de la femme est ainsi transplanté dans le corps de Glass Heart. Au bout d'un an de coma, la tueuse se réveille et décide de partir à Tokyo retrouver celui qui hantait ses rêves : Ryo Saeba, alias City Hunter.

L'histoire :

Au Cat’s Eye, M. Chen est en train de parler avec Takaaki à qui il tente de faire comprendre la nécessité d’avoir un garde du corps quand une balle atteint la vitre derrière laquelle ils se trouvent. Heureusement, le verre est blindé et il n’y a donc aucun blessé à déplorer. Néanmoins, Takaaki reste étrangement serein : n’importe qui de normal aurait du éprouver un tant soit peu de panique. Un peu après cela, Ryo et A-Xiang découvrent que Takaaki a laissé un « XYZ» sur le tableau de la gare à Shinjuku. Ryô ne veut pas s’en occuper car le client est un homme et il laisse donc à A-Xiang le choix d’accepter ou non la mission. C’est ainsi que la demoiselle fait irruption chez Takaaki en arrivant par le balcon. Elle lui avoue être City Hunter et, à sa grande surprise, cela enthousiasme le jeune homme qui se montre encore plus entreprenant à son encontre. A-Xiang le repousse mais Takaaki se montre insistant : sous cette façade, ne cacherait-il pas sa résignation à mourir ?

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

L’histoire entamée dans le volume précédent occupe ici toute la place et ce, jusqu’à la dernière page. Cependant, ce n’est pas la mission de City Hunter qui fait l’intérêt de ce volume, mais plutôt les changements que cela produit chez A-Xiang. Tout d’abord, la jeune femme revêt seule la casquette de City Hunter et le client est donc un homme : pas de mokkori pour Ryo donc, et plus de sentiments ! Néanmoins, le plus intéressant reste sa relation avec Takaaki : même si elle le repousse, la jeune femme est troublée quand il se montre prêt à tout sacrifier pour elle. Cela nous permet de mieux saisir les sentiments d’A-Xiang qui va s’ouvrir un peu plus et avouer ouvertement ce qu’elle pense de l’amour, de son travail de City Hunter et de sa longévité suite à sa transplantation cardiaque. Cette affaire revêt donc un caractère spécial qui permet à A-Xiang d’évoluer un peu et le récit s’avère somme toute agréable. En revanche, ce volume est censé clore la série qui trouvera sa suite dans une deuxième saison : là, on est un peu déçu car il n’y a rien de vraiment terminé et aucun gros changement ne s’opère non plus. Finalement, pour un dernier volet, c’est un opus agréable mais pas extraordinaire qui nous est offert.

voir la fiche officielle ISBN 9782809420234