parution 01 juin 2008  éditeur Panini Comics  Public ado / adulte  Thème Aventure - Action, Policier Seinen

Angel heart – 1st Season, T23

Une hôtesse victime d'un harceleur fait appel à City Hunter, mais Ryo va se présenter à elle comme un simple client. Un tome de transition prometteur.


 Angel heart – 1st Season, T23, manga chez Panini Comics de Hôjô
  • Notre note Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Red Star Red Star Red Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Panini Comics édition 2008

L'histoire de la série :

Kaori, la partenaire de Ryo Saeba avec qui elle forme City Hunter, est renversée par une voiture et décède suite à cet accident. Au même moment, une jeune femme se suicide : il s'agit de la redoutable tueuse Glass Heart, de son vrai nom Xiang-Ying, qui ne supporte plus sa vie. Mais l'organisation pour laquelle elle travaille ne compte pas la laisser mourir en paix. L'ambulance contenant le corps de Kaori est alors victime d'un braquage et le coeur de la femme est ainsi transplanté dans le corps de Glass Heart. Au bout d'un an de coma, la tueuse se réveille et décide de partir à Tokyo retrouver celui qui hantait ses rêves : Ryo Saeba, alias City Hunter.

L'histoire :

En regardant le tableau des messages, Xiang-Ying est plutôt perplexe : une femme du nom de Miku a donné rendez-vous à City Hunter dans un bar à hôtesses. Il s’agit probablement d’une opération publicitaire pour attirer de nouveaux clients mais Ryo décide de s’y rendre quand même. Le soir même, au bar, celui-ci jubile de pouvoir s’amuser tout en travaillant. Il se décide à appeler une hôtesse et une ravissante jeune femme vient donc le rejoindre. Cependant, celle-ci soupire beaucoup et Ryo doit constamment lui rappeler de sourire. Pendant leur conversation, Ryo sent le regard haineux d’un autre client. Ce dernier est en fait un harceleur et l’hôtesse de Ryo en est la victime. Non seulement l’homme ne cesse de l’appeler sur son téléphone professionnel, mais il lui demande aussi ses coordonnées privées. De plus, cela fait plusieurs jours qu’il la suit après le travail et la jeune femme a beaucoup de mal à le semer. Ryo lui propose alors de faire un after avec lui pour qu’elle se sente rassurée mais celle-ci refuse catégoriquement, d’autant qu’elle prétend avoir déjà pris ses dispositions. Avant de le quitter, elle lui laisse tout de même son nom : Miku…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Après un long moment de figuration, Ryo revient sur le devant de la scène. Pour une fois, il ne va pas se montrer comme City Hunter mais comme un homme banal. Les armes à feu et les combats sont donc peu présents, la psychologie des personnages étant mises en avant à la place. Malgré quelques passages encore un peu cucul, le récit est captivant et l’intrigue parfaitement ficelée. En revanche, bien que cette nouvelle affaire de City Hunter soit fort intéressante, il faut bien reconnaître que cela ne fait pas avancer l’histoire. Il faut attendre le dernier chapitre pour apercevoir une once d’évolution dans le comportement de Xiang-Ying, et l’on espère que cela continuera à se développer par la suite. Les graphismes de Hôjo sont toujours au top même si on regrette que les clientes de Ryo ne se différencient que par leurs coupes de cheveux. Les nombreux décors fourmillent de détails, le tramage et l’encrage sont maîtrisés et les personnages sont criants de réalisme. Comme à l’accoutumée, l’histoire ne décolle pas beaucoup mais on passe un très bon moment et on en redemande.

voir la fiche officielle ISBN 9782809403039