parution 01 février 2009  éditeur Panini Comics  Public ado / adulte  Thème Aventure - Action, Policier Seinen

Angel heart – 1st Season, T26

Déguisé en Hazuki, le caméléon s’arrange pour mettre City Hunter et ses camarades dans la panade. Un regain de tension bienvenu.


 Angel heart – 1st Season, T26, manga chez Panini Comics de Hôjô
  • Notre note Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Red Star Red Star Red Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Panini Comics édition 2009

L'histoire de la série :

Kaori, la partenaire de Ryo Saeba avec qui elle forme City Hunter, est renversée par une voiture et décède suite à cet accident. Au même moment, une jeune femme se suicide : il s'agit de la redoutable tueuse Glass Heart, de son vrai nom Xiang-Ying, qui ne supporte plus sa vie. Mais l'organisation pour laquelle elle travaille ne compte pas la laisser mourir en paix. L'ambulance contenant le corps de Kaori est alors victime d'un braquage et le coeur de la femme est ainsi transplanté dans le corps de Glass Heart. Au bout d'un an de coma, la tueuse se réveille et décide de partir à Tokyo retrouver celui qui hantait ses rêves : Ryo Saeba, alias City Hunter.

L'histoire :

Pendant que Hazuki parlait avec Falcon et City Hunter au Cat’s Eye, Noma les épiait et se demandait lequel faisait battre le cœur de la demoiselle. Un peu après qu’elle ait quitté l’établissement, Hazuki croise Noma et fond en larmes dans ses bras. Elle lui demande de l’aide : les gens du café la font chanter pour un truc honteux qu’elle refuse de lui avouer ! Furieux, Noma lui promet de s’occuper de ces gangsters sans savoir qu’il ne parle pas à Hazuki mais au caméléon qui a pris son apparence pour le tromper. C’est ainsi que quatre types louches se rendent au Cat’s eye pour boire un café : l’un deux fait tomber sa tasse « par accident » et les autres font de même, mais Falcon reste calme. Puis, l’un des hommes prétexte qu’il fait chaud et enlève sa chemise, exhibant son torse intégralement tatoué. Seulement, la petite Miki croit qu’il s’agit d’un T-shirt tout moche et se moque de lui, ce qui finit d’énerver l’homme qui renverse alors les fleurs qui était sur le bar. Cela déclenche alors la fureur de Falcon qui attrape la tête du voyou et le soulève d’une main, avant de demander à Xin-Hong de baisser les stores du café pour sortir les armes...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Après un volume noyé dans la mièvrerie, ce nouveau volume offre une bonne bouffée d’action et de tension. En effet, à cause des manipulations du caméléon, on se rend compte que Noma appartient en fait à un groupe de crapules, mais City Hunter ne va pas se laisser faire et va passer à l’action ! La riposte, qui se déroule dans un casino, va occuper plus de la moitié du volume à base de partie de roulette où d’énormes sommes d’argent sont mises en jeu, ainsi que de combats et une grosse fusillade, le tout avec un suspense à son maximum. Cela faisait longtemps qu’on n’avait pas eu autant d’action et cela fait vraiment du bien. Bon, après cela, on a encore le droit à des passages cuculs mais cela reste supportable et aboutit pour une fois à quelque chose. Pour mettre en images cette intensité, la qualité des graphismes est une fois de plus au rendez-vous et l’ensemble est dynamique. La déception du tome précédent est oubliée et on guette la suite en espérant qu’elle sera aussi bien, voire plus, que ce tome.

voir la fiche officielle ISBN 9782809406054