parution 01 août 2008  éditeur Taïfu comics  collection Taïfu Shônen
 Public ado / adulte  Thème Humour, Aventure - Action, Gastronomie Shônen

Noodle fighter T11

Les commerçants du quartier Hanami sont toujours aussi frappés et cela met de l'animation dans les rues. Du grand n'importe quoi qui ne manquera pas de vous faire rire !


 Noodle fighter T11, manga chez Taïfu comics de Morishige
  • Notre note Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Red Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Taïfu comics édition 2008

L'histoire de la série :

Au premier abord, Miki Onimaru est une jeune fille ordinaire qui aide sa mère au restaurant familial. En dehors des livraisons de ramen, Miki est en réalité une bagarreuse hors-pair et une championne du high-kick, et seule sa stupidité égale sa force. Les ennemis qu’elle croise sur sa route sont nombreux et la jeune fille n’hésite jamais à se lancer dans un combat. De ce fait, elle n’arrive jamais à effectuer son travail correctement et sa mère finit toujours par se mettre en colère et lui coller une bonne raclée. Sa principale rivale est Megumi, la boulangère d’en face, qui veut à tout prix attirer plus de clients et dont la spécialité est le lancer de brochettes de bambou. Mais Miki a aussi d’autres adversaires, dont un chien féroce ainsi que Kankurô, un jeune homme qui passe son temps à lui lancer des défis qu’il perd à chaque fois. Tous ces combats ont lieu sous le regard désemparé du marchand de légumes d’à côté et d’une cliente régulière, Kayahara, une jeune professeur dépressive. Cette dernière a une tête tellement effrayante qu’elle fait peur à tout le monde (Megumi est même persuadée qu’il s’agit d’un fantôme vengeur !) et cette situation la désespère tellement qu’elle passe son temps à tenter de se suicider…

L'histoire :

Voici quelques exemples de la vie dans le quartier d’Hanami :

  • En apprenant l’ouverture d’un Mac Nomald en face de la gare, Miki et Megumi décident de s’allier pour contrer leur terrible ennemi capitaliste.
  • Megumi réalise qu’elle ressemble énormément au personnage de Hell’s Bunny et décide de jouer là-dessus pour attirer les clients.
  • La gendarmette Etsukô Gondô effectue une patrouille et apprend l’existence d’un démon de la guerre : elle est loin d’imaginer qu’il s’agit de Miki avec qui elle copine.
  • Otâ s’est déguisé en homme mammouth pour jouer avec les enfants. Seulement, Etsukô le prend pour un pervers et se met à le poursuivre.
  • Kankuro met une raclée à une bande de lycéens armés qui voulaient en découdre avec Miki. Selon lui, les voyous ne sont pas dignes de la demoiselle et il leur donne un mois pour s’entraîner et revenir le battre.

    Ce qu'on en pense sur la planète BD :

    Au bout de dix volumes, on pouvait penser que la série commencerait à s’essouffler mais il n’en est heureusement rien. L’auteur trouve toujours des idées aussi originales que loufoques, et l’arrivée de la petite gendarmette zélée et maniant une technique ancestrale de bondage (ne craignez rien, il n’y a rien de scabreux), permet de renouveler les situations. Les gags fonctionnent toujours aussi bien, pour peu qu’on aime l’humour décalé et improbable, et le rythme des histoires est constamment survolté, ce qui offre une lecture des plus agréables. Par ailleurs, les dessins s’accordent parfaitement à l’ambiance, avec un découpage et une mise en scène dynamiques. Les personnages sont très expressifs et font presque tout le temps des grimaces amusantes, les décors sont peu présents mais travaillés et le tramage est soigné. En clair, ce onzième volume est une fois de plus un concentré d’humour vitaminé qui vous fera immanquablement rigoler. A quand la suite ?

    voir la fiche officielle ISBN 9782351802229