parution 01 août 2004  éditeur Tonkam  collection Frisson
 Public adulte  Thème Aventure - Action, Fantastique - Etrange, Science - fiction Seinen

Gantz – 1e edition, T8

La fin semble proche pour Kurono, tandis que de nombreuses morts emmaillent cette bataille, mais Masaru ne veut rien lâcher ! Conclusion d’un combat sanglant, faisant place à une nouvelle facette de la série, l’émotion !


 Gantz – 1e edition, T8, manga chez Tonkam de Oku
  • Notre note Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Red Star Red Star Red Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Tonkam édition 2004

L'histoire de la série :

Kurono lit un magazine en attendant son métro. Soudain, un clochard glisse et tombe sur les rames. Kato, lycéen lui aussi, descend alors aider le pauvre homme, mais ses seules forces sont insuffisantes. Il demande alors à son camarade de l’aider. L’union de leur force leur permet de remonter le pauvre homme, mais au loin le métro arrive à grande vitesse. N’ayant pas le temps de remonter sur le quai, nos deux étudiants commencent à courir. Malheureusement pour eux, le métro ne s’arrête pas et les heurte de plein fouet. Dans un éclair, ils se retrouvent dans une pièce avec d’autres personnes. Au fond de celle-ci se trouve une sphère noire avec un homme nommé Gantz. Bloqués à cet endroit, ils entendent une chanson les sommant de réussir une mission imposée, sous peine de mourir à nouveau. Pour exécuter ces ordres, ils disposent d’un arsenal et d’une combinaison personnalisée. Or leurs adversaires n'ont pas forcément l’apparence humaine…

L'histoire :

Kurono est à terre, un bras et une jambe en moins, attendant sa mort dans le jeu de Gantz, sans savoir s’il s’agit d’une réalité parallèle ou non. Sachant qu’elle peut encore le sauver si la statue Kannon est détruite avant qu’il y laisse sa vie, Sakuraoka décide de la combattre dans le but de pouvoir sortir avec Kurono dès la mission terminée. Enchaînant les coups de pied et les attaques au poing, la jeune femme semble prendre l’aval sur son ennemi et profite d’une coupelle pleine d’acide que porte la statue pour la jeter au visage du Kannon. Celle-ci fond pour moitié et semble agoniser. Sakuraoka prend alors son arme et pointe la statue quand soudainement un rayon traverse le corps de la belle jeune femme de bas en haut, provoquant une gigantesque hémorragie externe lui laissant juste quelques secondes pour repenser à ces derniers instants. Le Kannon s’approche ensuite de Kurono et l’observe, laissant penser ce dernier qu’il ne souhaite pas écourter sa douleur. Soudain apparaît Togo, le mercenaire, qui se jette sur la statue et échappe aux rayons que celle-ci lui lance. Mais quelques secondes suffisent finalement au Kannon pour en venir à bout. Maintenant, le seul combattant valide reste Masaru, qui semble pourtant bien mal parti…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Le combat contre les statues s’avère décidément très riche en action et en émotion. Hiroya Oku malmène ses personnages, et nos nerfs par la même occasion, en tuant dans d’horribles scènes ses héros principaux, amenant ainsi la conclusion de ce chapitre concernant les statues bouddhiques à un niveau de tension très important. Kurono passe son temps au sol, impuissant et attendant sa mort, tandis que le lecteur, lui, attend la mort de cet ennemi semblant invincible. Les angles de vue choisis par le mangaka sont toujours aussi cinématographiques et bien vus. A travers sa technique mêlant l’informatique aux dessins plus classiques, l’auteur nous propose un trait vif et dynamique, dévoilant avec une facilité déconcertante les formes des demoiselles présentes et une violence extrêmement poussée. Dans la seconde moitié du tome, la nostalgie prend le pas pour le survivant (pas de spoiler), et l’on découvre une nouvelle façon d’aborder la série. Plus lent dans ce passage, le manga n’en perd pas pour autant de son intérêt et les rebondissements semblent déjà se profiler à l’orée de la conclusion de celui-ci. Gantz est une expérience de lecture jouissive où le malsain guide nos yeux.

voir la fiche officielle ISBN 9782845804531