parution 18 novembre 2009  éditeur Tonkam  collection Tonkam shonen
 Public ado / adulte  Thème Aventure - Action, Fantastique - Etrange, Western Shônen

Kurohimé T16

En affrontant les matérenns, Himékojo ne peut finalement éviter le réveil du dieu de la mort qui prend alors possession de Rei. Un opus dramatique où le choix final entre Zéro et Rei va devoir être fait !


 Kurohimé T16, manga chez Tonkam de Ookamigumi katakura
  • Notre note Red Star Red Star Red Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Red Star Red Star Red Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Tonkam édition 2009

L'histoire :

A l’entrée d’une petite ville, deux gardes sont soudain surpris par l’armée des matérenns qui fonce sur la cité en détruisant tout sur leur passage. Non loin de là, ne sachant pas encore que la menace plane, Dooku, Raida, Zéro et Rei discutent devant l’entrée d’un saloon. Les deux enfants y rentrent alors pour y manger un morceau mais sont immédiatement mal reçus par les autochtones lorsqu’ils commandent deux verres de lait. Le ton monte et, voyant que Zéro et Rei portent des armes, les cow-boys présents n’hésitent pas à sortir les leurs pour les faire déguerpir, mais Himékojo rentre à son tour dans l’établissement : loin de calmer les esprits, la présence d’une jeune femme ne fait qu’envenimer les choses. La sorcière ouvre donc le feu et flingue les gredins à tout va, tandis que Zéro l’épaule en les désarmant grâce à des tirs de précision. En fait, Himékojo ne les a pas tués mais plutôt transformés en femmes grâce à l’armamagie, histoire de leur apprendre un peu le respect ! Pas de chance, c’est à ce moment que l’armée des matérenns encercle le saloon et, si Himékojo et ses amis se montrent immédiatement efficaces, ce n’est pas vraiment le cas de ces nouvelles dames qui réagissent un peu avec panique ! Mais ce n’est pas le plus gros soucis : les combats réveillent le fragment du dieu de la mort qui habite Rei et ce dernier commence à ne plus être lui-même. Himékojo prévoit donc de s’en sortir en essayant de ne pas tuer d’ennemis, mais Dooku ne le voit pas de cet œil là. Ce traître veut en effet réveiller le dieu de la mort pour le mettre à son service et décide en douce de faire exploser des tonneaux de poudre qui se trouvent à portée de l’armée ennemie. Suite à cela, de nombreux morts parsèment le champ de bataille et le dieu de la mort prend soudain possession de Rei avant d’aller tuer Himékojo...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Dans ce volume, le retour dans le passé de Kurohimé / Himékojo arrive à son point culminant et la fin, dramatique, est à la hauteur de ce qu’on attendait. Les manigances de Dooku sont finalement révélées, le dieu de la mort se réveille pour de bon, et Kurohimé doit finalement affronter le choix dont elle refusait d’entendre parler jusqu’ici : « lorsque Zéro et Rei seront en danger en même temps, il faudra choisir lequel des deux sauver ». Comme cela était annoncé, retourner dans le passé n’a rien pu changer et, vu la fin de ce volume, on attend impatiemment de voir comment le suivant terminera cette partie. Heureusement, le début du tome s’avère un peu plus léger et la première bataille contre l’armée ennemie nous offre de nombreux gags, principalement grâce au groupe de cow-boys transformés en femmes par Himékojo ! L’auteur met tout cela en images avec un trait net et précis et une mise en page (découpage, cadrages) très soignée. Tout est impeccable et on a même droit à de très belles doubles pages ou pleines pages très travaillées, notamment sur la fin dans les moments les plus intenses et lors de l’arrivée de la Kurohimé adulte, les deux derniers chapitres étant tout simplement magnifiques. Bref, un très bon opus pour les habitués de la série.

voir la fiche officielle ISBN 9782759503148