parution 20 janvier 2010  éditeur Delcourt  Public ado / adulte  Thème Historique, Politique

Au nom de la bombe

Histoires des essais nucléaires français en Algérie et en Polynésie, et de leurs dégâts humains, physiologiques et psychologiques. 10 témoignages illustrés, à charge : une BD documentaire en forme de réquisitoire.


Au nom de la bombe, bd chez Delcourt de Drandov, Alarcon
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Delcourt édition 2010

L'histoire :

Le 19 février 1960, soit 6 jours après l’explosion de la première bombe atomique française « gerboise bleue », à proximité de la base militaire de Reggane, au fin fond du désert algérien (alors français), un officier appelle à lui le soldat Dellac. Il veut aller au point zéro de l’explosion, planter le drapeau tricolore : il n’a pas pu le faire à Dien Bien Phu, il le fera ici. Pas sûr, cependant, que les combinaisons en coton et le masque à gaz de la dernière guerre protègent contre les radiations…
Le premier mai 1962, le ministre français des armées Pierre Mesmer et le ministre de la recherche et des affaires atomiques Gaston Palewski sont en visite à In Ekker, au fin fond du désert algérien. Ils vont assister en direct à un essai nucléaire souterrain. Il n’y a aucun risque : étant donné que la charge a été enterrée au cœur de la montagne, la radioactivité sera assurément confinée dans la roche. Pourtant au moment de la détonation, d’épaisses volutes de « fumée » s’échappent de la base et filent vers le bunker. C’est la panique : militaires et ministres sautent en hâte dans les camions et fuient vers le centre de décontamination le plus proche…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Les essais nucléaires français de 1960 à 1995… un sujet secret, honteux, longtemps étouffé par « la grande muette » et invariablement dénoncé par les victimes – soldats et civils – et leurs familles. Avec cette BD documentaire et réquisitoire, Albert Drandov (au scénario) et Franckie Alarcon (au dessin) torpillent l’omerta et la sacro-sainte raison d’état. Les multiples témoignages et archives réunis dans l’ouvrage l’affirment : l’armée a stupidement – et souvent en connaissance de causes – exposé des hommes et des femmes aux radiations. La « grandeur » de la France, sa force de dissuasion, étaient à l’ère de la course aux armements, des « raisons » suffisantes qui légitimaient tous les sacrifices humains. A une longue préface signée de l’écrivain Jean Vautrin (lui-même sous les drapeaux au moment d’un des essais algériens), succèdent 9 témoignages illustrés en BD par de courtes séquences de 1 à 9 planches, chacune introduite par un court paragraphe situant le contexte. Une dixième historiette illustre une visite de De Gaulle, en marge d’un superbe discours du député polynésien John Teariki. Enfin, divers listes (dont une exhaustive des… 209 essais !) et documents authentiques viennent comme autant de pièces à charge à l’appui du réquisitoire. Largement documentaire, l’ouvrage demeure donc majoritairement une BD, à la trame certes un tantinet décousue, mais c’est là une rançon inhérente de l’exercice : les protagonistes à chaque fois différents, le morcellement des unités de lieux et de temps, ne permettent pas l’assimilation entière du lecteur aux personnages, aux contextes. Le propos de l’album est certes à charge contre les essais nucléaires, mais pas forcément contre le nucléaire. Il souligne surtout la dissonance de discours entre la sphère scientifique, militaire et politique, autour d’une problématique commune (la panique général lors de l’essai sous-terrain de mai 62, en est l’exemple le plus frappant). Une solide étape vers un travail de mémoire nécessaire.

voir la fiche officielle ISBN 9782756018652